Comment je suis devenue une rédactrice freelance rentable rapidement?

devenir rédacteur web freelance
devenir rédacteur web freelance

Au bout de 2 années à travailler en tant que rédactrice web freelance, je gagnais entre 2000 et 3000 euros par mois! Pourtant, j’écris principalement en français et le marché francophone n’est pas réputé pour nous faire gagner autant, à nous, les valeureux pigistes.

(Petite parenthèse, je n’aime pas vraiment parler de chiffre précis, mais je sais que c’est ce qui vous fera cliquer et vous donner envie de lire jusqu’au bout..ah)

 

Oui, j’écris pour vivre et je kiffe

devenir rédacteur web
Leonardo Baldissara

J’étais pigiste à temps plein jusqu’à ce que je crée mes propres blogs. Cela dit, jusqu’à aujourd’hui, il m’arrive d’écrire pour des clients que j’apprécie tout particulièrement?

Quand je me suis lancée, en 2013-2014, c’était vraiment pas évident de trouver des contrats de rédacteur web. C’était pas évident de bien gagner sa vie avec.

Il n’y avait pas beaucoup de plateforme et c’était assez dure de trouver des clients “potables” ou sérieux.

Mais, après avoir bien galéré sa race, j’ai compris quelques trucs du métier. Petit à petit, je me suis fait un petit nom et j’ai pu trouver ce que je voulais.

Ce que je voulais??

Hum, m’en sortir en écrivant 1 ou 2 articles  de 1000 mots, par jour MAXIMUM. Je voulais pouvoir faire une journée de travail facilement et même pouvoir achever mes tâches d’écrivain public ( ce n’est pas le terme exacte, je le sais) en une demi-journée s’il le fallait.

Ça c’était mon but! Et, ça m’a pris 2 ans pour y arriver. 2 ans de galère car j’étais seule. Il n’y avait pas de formation pour devenir rédacteur web en ligne et le statut auto-entrepreneur venait à peiné d’être lancé.

Pour vous dire, c’était franchement pas évident.

Mais, au bout de 2 ans, comme je vous le disais, j’y suis parvenue! J’ai reussi et atteint mon objectif!

Je n’ai pas commencé par faire de la pub dans le vent

Eh oui! La principale erreur que je vois parmi ceux qui veulent se lancer dans la rédaction web en freelance, c’est de vouloir tout de suite faire de la pub.

L’une des principales raisons pour lesquelles j’ai pu être rentable et vivre confortablement de mon activité, c’est je pense parce que je n’ai jamais fait de pub.

Vous savez comme la pub peut être un gouffre financier. Surtout pour les freelancer car le chiffre d’affaire n’est jamais mirobolant et que même si on décroche de nombreux contrats, on a jamais assez le temps de tout faire.

Eh oui, être rédacteur freelancer, c’est surtout jouer avec et contre le temps. L’idéal pour nous? Trouver peu de contrats mais des contrats bien payés.

Voilà, comme un rédacteur web freelance peut vraiment s’en sortir.

Bref, je pense que le fait de ne pas avoir dépenser un seul centime dans la pub, à fait beaucoup de bien à mon portemonnaie.

Je n’avais rien au départ. Pas de cartes de visite, pas de site, pas de nom de domaine, pas de marketing ou de publicité sur Facebook, rien. Que dalle, Nothing my friend!

En fait, j’ai quand même crée un site web par la suite et c’est ce que je recommande maintenant. À l’époque, c’était pas nécessaire surtout que ça coûtait cher de créer un beau site si on avait pas de compétence informatique. Aujourd’hui, des sites comme Strikingly n’existait pas!

Mais, surtout, au lieu de faire de la pub dès le départ, j’ai d’abord chercher un max de clients. Voilà l’idée, j’ai pas fait de pub dans le vent au départ. J’ai cherché jour et nuit ( c’est quasiment pas une expression) des clients!

Bah, oui, de toute façon, c’est une règle d’or dans le business en général, on ne fait de la pub que lorsqu’on a fait déjà des ventes.

S’il n’y a pas de chiffre d’affaire qui rentre, pas la peine de faire de la pub inutilement. C’est tout de même possible si vous êtes un pro de la pub et que vous pouvez générer un fort ROI.

devenir rédacteur web

Je me suis inscrite sur des plateformes de freelance comme Fiverr par exemple.

J’ai contacté des sites qui m’intéressait; J’ai vraiment envoyer des milliers d’emails, et même sans réponse ( à l’époque, je ne savais pas comment me vendre).

J’ai pris quelques articles de blog choisis au hasard que j’avais déjà écrits et mis sur mon nouveau blog personnel que j’ai crée exprès.

Je les ai modifié et les aient rendu plus pro, visible en format pdf. Du coup, je m’en servais comme des exemples de mon style d’écriture. D’ailleurs, j’avais choisis des articles très généraliste, pour ne pas me fermer des portes.

J’ai écrit gratuitement pour des blogs, juste pour avoir mon nom dessus.

Voilà ce que j’ai fait de plus pénible à mes débuts.

J’ai joué le jeu pour ainsi dire. J’étais débutante et sans expérience, eh bien, j’ai baissé mes tarifs. Voilà tout.

Ce que je peux conclure de ces années en tant que rédactrice freelance?

Ce que je veux dire dans ce court article, c’est que certes, c’était pas facile, mais je l’ai fait quand même.

J’avais parfois envie de tout abandonner et retrouver un job de salarié, surtout que j’ai 2 masters, donc je voulais que ça serve à quelque chose.

Mais, j’ai pas lâché!

J’ai appris et j’aurais quand même bien aimé que quelqu’un du milieu m’aide ou qu’il y ait des ressources sur le sujet.

Maintenant, je sais qu’il y a plein de sites qui expliquent comment devenir rédacteur en ligne ( plein??), mais encore une fois, je me répète, à l’époque, c’était le grand vide.

J’ai appris où chercher, comment me mettre en valeur, comment contacter les clients et surtout, comment gagner des contrats.

J’ai par exemple, appris très rapidement que les personnes qui proposent des articles “gratuits” sans payer en échange d’une certaine visibilité sont des petits escrocs. Il n’y a ni visibilité ni reconnaissance, rien que de la daube en boite.

Je refuse systématiquement de travailler avec eux après m’être escroqué au moins 3 fois, naive que j’étais….

J’ai ensuite compris que je pratiquais des prix trop faibles. J’ai appris à faire accepter mes prix.

Je maintiens ma façon d’être rédactrice web freelance de la même manière aujourd’hui. Bien sûr, maintenant, c’est différent. J’ai été rédactrice pendant 4 environs à temps plein puis dès que j’ai crée  mes blogs en affiliation , j’ai commencé à écrire pour ma pomme.

D’ailleurs, aujourd’hui, j’écris encore plus qu’avant, mais cette fois-ci, j’écris pour moi. Ça change beaucoup de chose. Mais, au final, j’écris toujours.

Pour finir, je vais donner quelques conseils ici avant de finir pour de bon l’article.

Voici quelques-uns de mes meilleurs conseils pour les nouveaux pigistes ou les personnes qui souhaitent devenir rédacteur web en ligne :

  • Assurez-vous d’avoir plusieurs clients, ne comptez jamais sur un seul gros client pour tout votre paye – ce contrat peut s’arrêter à tout moment.
  • Trouver toujours des contrats avant même d’avoir achever votre contrat actuel. Ne laisser pas du vide dans votre agenda. Des pauses oui, mais pas des vides.
  • De temps en temps, à mesure que vous gagnez de l’expérience et acquérez de nouvelles compétences, augmentez vos prix.
  • Ne travaillez jamais gratuitement pour gagner de l’exposition, en général, ça ne vaut pas la peine. C’est plutôt préférable d’écrire gratuitement pour un grand magazine. Vous gagnerez au moins, réellement, de la visibilité.
  • Dites non aux mauvais clients. S’ils ne signent pas de contrat, ne paraissent pas fiables ou annulent des appels, ne vous procurent pas ce dont vous avez besoin à temps, ou tentent de vous casser le moral (ou qui demandent directement des rabais importants ou du travail gratuit), dites simplement non. Vous vous épargnerez beaucoup de tracas et pourrez passer votre temps à chercher de meilleurs clients. Dites merde s’il le faut mais ne perdes pas de temps.
  • Payez vos impôts à  temps et essayer si cela est possible de vivre dans des pays avec une qualité de vie meilleure et un coût de la vie moins chère que la où vous êtes. Surtout si vous débutez et que vos tarifs sont encore bas.
  • Les ventes et la pige sont cycliques. Il y aura des mois avec et des mois sans. Il faut vraiment garder ça en tête. C’est pour cela qu’il est important d’avoir des contrats en continue. Si vous ne trouvez peu pour ce mois, c’est certain que ce sera mieux le mois d’après.

ebbok comment devenir rédacteur webVoilà, je serais curieuse de savoir ce que vous pensez de ces conseils.

Si vraiment vous voulez vous lancer de manière sereine dans la rédaction web, j’ai rédigé un petit livret qui vous détaille la méthode pour être payé dès le premier mois en étant rédacteur web freelance.

Sur ce, bonnes piges à toi, futur rédacteur web!

1 Shares:

Laisser un commentaire

Vous allez aussi adorer: