Et, si tu arrêtais deux secondes d’écouter les formateurs en ligne?

quel type de business en ligne chosir
quel type de business en ligne choisir

Oui, cet article peut vous vous surprendre dans la mesure où il est publié dans un blog qui vend aussi des formations. Ce n’est tout de même pas une raison pour éviter le sujet. Il y a plusieurs types de business en ligne, et parfois, sans le savoir, on est influencé dans nos choix. Devenir freelance? Avoir un blog? Faire de l’affiliation? Tout cela peut vite créer de la confusion et étouffer nos vraies envies/facilités. Finalement, quel type de business en ligne choisir?

J’écris cet article pour vous aider à y voir plus claire.

Mais toi, sais-tu au moins, quel type de business te correspond le mieux?

C’est marrant, mais je trouve que peut-être de tous les articles de ce blog, c’est certainement cet article qui a le plus de sens à mes yeux. Enfin, les autres articles ont du sens et de la valeur ( si, si, j’en suis sûre), mais je veux dire que cet article répond à une question cruciale.

Oui, et c’est étonnant qu’il n’y ait pas vraiment d’informations à ce sujet. À moins que cela ne soit caché parmi les tonnes d’articles sous la forme que Google privilégie le plus: Top des 5 endroits ou chanter, Top 10 des sorties nocturnes etc. Tellement que Google aime ça, tellement on a tous été obligé d’écrire comme ça, et moi-même la première.

Ne perdons pas le fil de notre sujet, ici, à savoir le type de business en ligne, qui nous correspond.

C’est d’autant plus étonnant que de ne pas se poser la question, cela peut être dramatique. On peut se lancer dans un business en ligne, qui nous correspond pas du tout. Et, qu’est-ce qui se passe à votre avis? Eh bien, on se plante. Tout simplement. Pas la peine de chercher d’autres raisons.

Donc, creusons un peu le sujet et tentons de voir comment trouver un business qui nous correspond.

Pourquoi c’est important de savoir le type de business qui vous correspond?

Pour moi, c’est la première question à se poser avant de se lancer.

type de business en ligne pour vous

En fait, comme je l’indique dans l’intro, cela peut nous éviter de nous casser la figure. En fait, c’est comme pour tout ce qu’on entreprend. Et, il y a plusieurs variantes. Si on se lance dans quelque chose où on est bon, alors il y a de fortes chances à ce que ça marche. Et vice versa: faire quelque chose où l’on est pas bon, ne donnera pas de résultat fameux.

Vous avez vu que je ne parle pas (encore) d’aimer telle ou telle chose. Car, là, c’est clair, tout le monde est d’accord. Plus on aime quelque chose, meilleur on est. Point barre, à la ligne.

J’ajouterais que souvent, là où on est bon, c’est souvent ce qu’on aime le plus. C’est un rapport réciproque sans vouloir aller plus loins dans l’analyse.

Donc, pour conclure, on peut simplement dire que c’est CAPITAL de connaitre le type de business qui nous correspond, car cela permet tout simplement d’être meilleur. Cela évite donc de perdre du temps. En plus, cela nous évite de nous flageller sur des échecs qui étaient au final prévisibles.

Pourquoi nous trompons-nous aussi souvent dans le type de business en ligne?

Je ne vais rien vous apprendre, mais c’est quand même important de le mentionner.

En fait, quand on vient à lancer un business en ligne, souvent, on cherche au début, un moyen de gagner de l’argent sur internet. C’est extrêmement rare que l’inverse se produise; C’est très rare qu’une personne se réveille en se disant qu’elle va lancer un business en ligne juste pour le plaisir.

👉 Note: Attention, c’est néanmoins le cas pour les bloggeurs de type journal intime. Cependant, la nuance doit être posée. Beaucoup de ces bloggeurs veulent ouvrir un blog. Ils veulent écrire et partager leurs idées ou autres. Là, dans cet article, je parle bien des gens qui veulent lancer un blog monétisable dès le départ.

Des personnes qui vont influencer notre vision du business en ligne.

De fait, quand on cherche à gagner de l’argent sur internet, inévitablement, on tombe sur des articles qui expliquent comment faire. La réponse est qu’il faut monter un business en ligne. En d’autres termes, on apprend que pour gagner de l’argent sur le net, il faut monter un blog ( que c’est le top 1 des méthodes) et qu’à partir de là, on va pouvoir faire de l’affiliation, vendre des ebooks, vendre des formations, etc.

En fait, je suis plutôt d’accord avec ça, dans l’absolu. Mais, laissez moi poursuivre mon raisonnement.

Ensuite, on peut chercher encore, et puis on va trouver d’autres personnes qui vont nous dire que pour gagner de l’argent en ligne, il faut plutôt faire du e-commerce. Là, le youtubbeur/formateur/bloggeur va en faire tout un patakès pour nous prouver par A + B que le e-commerce, c’est le business en ligne à faire tourner💸. Plus pernicieux, certains vont même te faire croire que toi aussi, tu es fait pour ça. La blague.

Après, on va tomber sur un autre, qui va nous rabâcher – avec les mêmes méthodes de manipulations- que c’est être youtubbeur qui reste le meilleur business en ligne. Un autre va surenchérir en nous disant que c’est le dropshipping, puis un autre, va scander sur tout le web, que c’est l’affiliation qui va vous sauver de la tourmente. Etc, etc.

Voyez-vous où je veux en venir?? Oui, on est alors influencés par milles idées et stéréotypes. Il suffit de tomber sur un formateur qui nous accroche pour épouser son point de vue. Surtout qu’ils ont toutes les méthodes pour vous faire rêver et appuyer leurs propos. Ils se montrent dans une belle villa, dans un pays chaud et vous précise que c’est grâce à ce type de business en ligne, qu’ils ont la vie de rêve qu’ils vous affichent sans aucune pudeur.

Cela dit, cela peut être vrai. La nuance ici, est qu’il faut quand même bien comprendre son type de business qui vous correspond le mieux.

quel business en ligne choisir?

Au fait, quels sont les business en ligne?

  • La création de blog
  • Le fait d’avoir des blogs de niches pour l’affiliation
  • La création d’une boutique en dropshipping via aliexpress)
  • La création d’une boutique e-commerce
  • La vente de formation en ligne.
  • La vente de produits digitaux ( images vectorielles, vendre des photos en ligne, etc)
  • Vendre ses services ( coach, consultant, freelance).

Toutes ces méthodes sont valables, certes. Mais, toutes ces méthodes ne conviennent pas à tout le monde.

📣C’est précisément le point crucial où je voulais en venir avec cet article. Il faut au préalable vous analyser vous-mêmes. Il faut savoir les enjeux et les requis pour ces différents type de business. Souvent, on se fait influencer par telle ou telle personne. Surtout par ceux qui n’hésitent pas à nous faire croire que c’est pour tout le monde. Non. C’est impossible. Certains ne vous correspondent pas, tout simplement. Certains seront taillés pour vous. C’est ceux là sur lesquels il faut vous concentrer. Rien d’autre.

En fait, si vous aimez les histoires personnelles comme j’aime en distiller dans tout le blog, alors voici la mienne. Moi aussi, comme vous le savez, j’ai essayé beaucoup, beaucoup de type de business en ligne. Je me souviens un moment, quand c’était la mode sur Youtube, d’avoir été complètement scotchés par le dropshipping. Toutes les vidéos que je voyais enfonçaient le clou. Des mecs racontaient qu’ils avaient gagné 100,000 euros en 6 mois. Ils mélangeaient tout pour bien nous vendre du rêve à l’état pur. Chiffre d’affaire égal bénéfice chez ces crétins du web. Ils montraient leurs nouvelles vies de roi grâce au dropshipping et n’arrêtait pas d’insister sur une seule chose: OUI, C’EST FACILE, TOI AUSSI TU PEUX LE FAIRE! C’EST À LA PORTÉE DE TOUS!

“Mon cul”.

Plus encore qu’une question de compétence, c’est une question de goût. Par exemple, moi, je ne suis pas faite pour la vente directe. Au bout d’un moment, je n’accroche plus, je me lasse. Donc, j’ai abandonné très vite. J’ai beaucoup perdu du temps et de l’argent même avec les pubs pourris sur Facebook. D’ailleurs, j’avais rejoins des groupes de dropshipping, et beaucoup de gens laissaient tombés au bout d’un moment. Pourquoi? Parce que ça ne leurs plaisait pas. Ce n’est pas fait pour tout le monde, un point c’est tout.

C’est surtout, en revers de cette expérience d’échec, que j’ai voulu écrire cet article. J’y tenais profondément en fait. Bien sûr, sur travail nomad on vend des formations, mais on veut cibler au mieux les personnes. Certaines seront faites pour être freelance, d’autres pour faire du dropshipping, d’autres pour vendre des ebooks, etc.

Comprendre que chaque personne à un type de business en ligne qui lui correspond.

😮 Discerner le vendeur de tapis du vendeur bienveillant

Il ne faut pas oublier que beaucoup de formateur de business en ligne sont avant tout des marketeurs. N’oubliez jamais qu’un webmarketeur est le synonyme de vendeur.

Vous pouvez vous amuser à l’appeler comme vous le voulez, mais un webmarketeur cela reste un vendeur. Et, parmi les vendeurs, il y a deux types d’espèces. L’une qui veut vraiment vendre un produit de manière objective, car il est utile et bénéfique pour ces clients. L’autre type de vendeur- l’escroc de Bengale- est un vendeur qui comme le dit l’expression vendrait du sable à un pauvre saharoui du beau désert algérien. < Il sait vous mettre des étoiles dans les yeux le bougre 🤩> En gros, lui s’en fout des avantages que ça pourrait vous apporter. De même, il se contrecarre de savoir que ça ne pas vous être utile. Il vendrait une montre comme il vendrait une arme. Sans aucun remord.   Ce qu’il veut uniquement: c’est vous vendre sa ***ierda. Vendre, vendre et vendre. 🤑

— Au moins, vous voyez que je ne tiens pas particulièrement dans le coeur ce type de vendeur de bas étage. Hélas, ça pullule sur internet. Et, les champions, bien entendus, sont les américains, desquels nos formateurs pompent tout. 🤮

De fait, le formateur va racler à tous les ateliers. Il va te faire croire que ce type de business est pour toi. D’ailleurs, il s’en fout de ce que tu es ou de ce que tu aimes faire. Tu n’es plus qu’un vulgaire client. Tu n’aimes pas le digital, pas grave, il va te pousser à créer un site complètement digital. Il vendrait de la neige à un Inouite, ne l’oublies jamais.

De plus, c’est encore plus facile pour eux, car ils vendent des produits qui en effet fonctionnent. C’est peut-être ça le paradoxe. Bien sûr que ces business en ligne peuvent vous changer la vie. C’EST UN FAIT et je ne peux pas le nier. Moi-même, ma vie à littéralement changé grâce à mes business en ligne. J’espère donc que mon message est clair…

Sérieusement, c’est en fait le seul message que j’ai envie de passer ici et en général sur Travail Nomad. Libérez vous des influences que vous recevez. Et, même si certains types de business en ligne vous donnent envie, prenez le temps, je vous en prie, de bien penser la chose.

Essayez tout d’abord de comprendre chaque type de business et ses particularités. Pour vous aider dans cette tâche et trouver vraiment le type de business qui vous correspond, j’ai publié un petit fichier que vous pouvez télécharger gratuitement sur Formation Travail Nomad.

Ce fichier va vous aider à cocher les cases pour ainsi dire. Vous saurez un peu mieux ( me semble-t-il) le business qui va le mieux avec votre personnalité.

😏 De même, je prévois un prochain article qui va vous aider à choisir le meilleur formateur pour vous. Le plus adapté à ce que vous recherchez. Ce sera plus simple de faire votre choix.

0 Shares:

Laisser un commentaire

Vous allez aussi adorer: