Si vous avez un blog ou que vous êtes rédacteur web, alors je pense que cet article va vraiment vous plaire ( et vous aider).

Quand on publie un article, l’objectif globale est triple :

  • Le lecteur doit vouloir découvrir le contenu ( avoir envie de cliquer)
  • Le lecteur doit être très satisfait de ce qu’il a lu
  • Il doit avoir envie de le partager.

Si les 3 conditions sont remplies, vous avez affaire là, à un super méga génial article. En règle général, on en a souvent que 2 sur trois. C’est-à-dire que le dernier point qui pousse au partage est vraiment difficile à obtenir. Et, très souvent les débutants ne rencontrent que la deuxième situation: Ils publient du bon contenu, voilà tout.

Aussi, on va donc voir comment essayer au maximum d’atteindre ces trois conditions pour que vous ayez toutes les armes pour enfin écrire des articles qui tuent sa mère.

1/ Chercher et trouver ce que veut lire votre audience

Vous savez, un bon article, ça s’écrit avec les tripes. Mais, ça vous le savez déjà et vous avez envie de me dire qu’on ne peut pas toujours écrire avec ses tripes. Bah oui, si vous avez un blog sur la bouffe, pas facile d’écrire avec vos tripes…à moins que ce ne soit une recette de ragoût qui vous plaît ou vous déplait..

Bref, je m’égare, désolé et je reprends.

Ce que je veux dire ici dans cette section, c’est qu’il faut vraiment toujours vous demander ce que votre lecteur veut lire.

Par exemple, pour écrire cet article, j’ai su que les blogueurs et les rédacteurs en général cherchent à savoir comment écrire un article qui sera lu. Comment je le sais?

Déjà je vais sur SemRush et je tape mot mot clé pour ma cible :

semrush

Franchement, si vraiment vous voulez savoir “comment écrire un bon article de blog” (voyez comme j’ai placé le mot clé dans la phrase de façon délicate et naturelle? 😮 ), alors un outil SEO sera important.

(Bon après je sais que c’est payant en général, mais bon, ça va vous rapportez bien plus. Et, aussi profitez des 7 jours d’essais gratuit pour trouver tous les mots clés dont vous avez besoin)

Je veux dire, cela va vous faciliter la tâche surtout si vous cherchez en même temps à plaire à votre audience en oui donnant du qualité qu’elle désire. Puis, en même temps, dans la mesure où c’est un mot clé recherché, alors vous augmenterez aussi votre capacité à être trouvé par votre audience.

De même, le mot-clé de mon article est bien entré dans le plugin Yoast.

écrire bon article de blog

De même, l’adresse de mon article contient exactement mon mot clé ( si, allez jetez un oeil à l’adresse de cette page et vous allez comprendre).

Bref, c’est ce qu’on appelle un double coup gagnant.

L’une des plus grandes erreurs que je vois parmi les blogueurs qui publient des articles, c’est ça;  Ils ignorent et continuent d’ignorer ou de sous-estimer considérablement les besoins et les désirs de leur public.

Vous ne pouvez pas y échapper.

Donc, ce qu’il faut faire dans cette première étape, c’est simplement trouver un mot clé qui est très demandée par votre audience.

Une fois que vous l’avez démasqué, on peut commencer les choses sérieuses.

2/ Il y a trois raisons qui font qu’on a envie de lire un article.

Ça c’est un grand mythe auquel j’ai moi aussi longtemps cru dans ma naiveté des débuts du blogging. Au lieu de chercher vraiment comment écrire un bon article de blog, j’écrivais sur ma vie, mes sentiments ou sur mes joies et mes peines.

En fait, à cette époque où j’étais encore au lycée et pleine de romantisme, je faisais un amalgame entre le blog et le journal intime.

On peut avoir ce type de blog qui est dans l’introspection, c’est un fait. Seulement, ce n’est pas du tout le cas quand on parle de blog comme un business en soi.  Le type de contenu change, tout simplement.

Et, vous qui lisez cet article, vous n’êtes pas là non plus pour écrire des articles effluves sur vos ressentiments. En fait, votre audience n’en a rien à foutre. Ce qu’elle veut, c’est apprendre quelque chose d’utile.

Cela signifie que si vous avez choisi d’écrire un bon article de blog basé sur une introspection, vous devrez nécessairement apporter une conclusion. Quelque chose qui nous apprend quelque chose. Cela doit, par ailleurs, guider et structurer votre article.

Bah oui.

Y a un truc surtout qu’il faut comprendre: Les gens veulent lire pour l’une de ses trois raisons :

  • Apprendre à faire quelque chose: comme résoudre un problème ou acquérir une nouvelle compétence;
  • Mieux comprendre quelque chose: c’est-à-dire acquérir des connaissances et des idées (qu’elles soient «pratiques» ou «philosophiques»); et
  • Ressentir quelque chose : c’est-à-dire ressentir une ou plusieurs émotions.

Voilà, si à chaque fois que vous voulez écrire quelque chose, vous avez cela en tête, alors croyez-moi, vous avez tout ce qu’il faut pour écrire un bon article de blog!

Franchement, si beaucoup de gens écrivent des articles bidons qui ne sont pas lus, c’est simplement parce qu’ils ne se posent pas cette question. Que va apporter mon article! C’est ça, le composant essentiel qui va faire que votre article de blog sera bon ou merdique.

Donc, jusque là, si on reprend;

  • vous avez un mot clé autour duquel vous allez écrire votre article de la mort.
  • Vous savez quel angle attaquer dans la mesure où vous avez choisi quel type de raison les gens vont lire votre article.

Par exemple, moi pour cet article ” comment écrire un bon article de blog” que vous êtes entrain de lire présentement, eh bien, j’ai choisi la première raison. C’est-à-dire que l’angle choisi est celui de vous apprendre comment faire. Ce qui va faire que les gens vont vouloir le lire, c’est qu’ils savent qu’ils vont apprendre quelque chose.

C’est logique, jusque là?

Ok, passons alors à la 3ème étape.

3/ Maintenant, il faut embellir votre article dans la forme

Bien sûr, vous avez maintenant le fond de votre article. Mais, la forme va être tout aussi importante.

Nous sommes dans une ère du paraitre et les mots n’y ont pas échappé, hélas. Il faut du maquillage à vos textes!

En tant que rédacteur, chaque choix que vous faites doit viser à aider, à inspirer ou à enseigner à votre lecteur quelque chose d’utile et de significatif – ces choix incluent:

  • Le titre que vous écrivez;
  • L’image de couverture que vous sélectionnez;
  • Les mots que vous utilisez dans vos titres;
  • La langue particulière que vous employez et la voix dans laquelle vous écrivez;
  • Les idées spécifiques que vous explorez; et
  • Les façons dont vous organisez et présentez votre contenu.

Chacun de ces éléments influence directement ou indirectement la manière dont sera reçu votre article.

Pour être aussi clair que possible:

Que ce soit implicitement ou explicitement, le titre de votre article doit toujours 1) éveiller la curiosité, 2) susciter l’émotion et / ou 3) promettre la livraison d’une sorte de connaissance.
Si votre titre ne promet pas directement ou indirectement d’aider, d’inspirer ou d’enseigner au lecteur, vous devez le réécrire jusqu’à ce qu’il le fasse – C’est aussi simple et dure que cela.

Tant de gens semblent mal comprendre ou sous-estimer à quel point l’écriture d’un titre efficace est cruciale pour convaincre les autres de lire leur article.

Un bon titre peut faire 70% du travail!

Pourtant, je ne parle pas de titre put à clic, de clic avec des promesses exagérés et d’autres titres du genre pathétique….Je repends au dizaines de vidéos ” J’arrête Youtube” pour nous vendre finalement une formation xyz. Un vrai titre put à clic…franchement, ne tombez pas dans cet excès.

Au lieu de cela, je fais référence à l’écriture de titres qui signalent au lecteur que ce dernier peut s’attendre à un réel retour sur investissement s’il prend le temps de lire votre article.

À mon avis( personnel), il y a (au moins) deux problèmes majeurs avec les titres que les gens choisissent couramment pour leurs articles:

  • Les titres sont beaucoup trop génériques, imprécis ou non descriptifs;
  • Les titres sont complaisants et donc inconscients des réelles préoccupations du lecteur.

Voici quelques exemples  des types de titres génériques que je rencontre régulièrement, par exemple dans mon domaine du business en ligne et du blogging, par exemple:

«Comment écrire un bon article de blog au lieu de ” Les 3 étapes pour écrire un article qui va capter l’attention de votre lecteur”
” Créer une newsletter avec GetResponse au lieu de “comment GetResponse peut vous faire performer votre liste email”.

etc, etc.

Chacun de ces titres est naze car c’est ennuyeux, peu attrayant et non spécifique.
Aucun de ces titres ne promet au lecteur quelque chose de définitif et ne fournit ni ne suggère aucune raison pour laquelle l’article doit être lu.

Après, pas de souci, moi aussi j’ai écrit des titres merdiques et génériques. Moi aussi j’ai fais cette erreur. Vous la ferez probablement souvent aussi. C’est ce que vous dites à l’instant présent, je me trompe?

Juste, pour quelques articles qui en valent la peine, essayez de cartonner au niveau de l’article.

4/ Il est temps de vous adresser directement à votre audience.

Oui, c’est ici la partie la plus délicate. C’est aussi celle qui va créer le fameux engagement dont on parle souvent. Vous savez, c’est l’engagement de votre lecteur qui va faire qu’il va vouloir commenter et surtout qu’il va vouloir partager l’article.

Là, c’est le saint graal, vous savez.

En d’autres termes, vous devez faire appel à une dynamique de curiosité, de connaissance ou d’émotion si vous voulez que les lecteurs s’engagent avec enthousiasme dans votre écriture.
Utilisez des mots comme «vous», «votre» et «vous-même» beaucoup plus souvent que «je», «mon» et «moi-même».

Oui, c’est la même chose dans une conversation de la vie de tous les jours. Adressez-vous à l’autre, bon sang!

Je veux dire, au fond, vous écrivez cet article pour qu’il soit lu non? Sinon, vous l’écrieriez dans votre journal intime.

Donc, vous devez parler à votre lecteur, comme s’il était assis près de vous.

lire article de bin matin
Votre lecteur doit créer au final, avec vous, une satisfaction de savoir qu’il va vous lire, un peu comme il lirait son journal préféré…

En fait, si vous voulez vraiment comprendre comment écrire un bon article de blog, il faut vous dire un truc. C’est comme si vous deviez raconter quelque chose à votre ami.

Mettez-vous dans cette perspective et vous allez voir qu’immédiatement, votre article, dans son contenu va changer.

Vous aurez naturellement envie de ponctuer votre article, de ” n’est-ce pas?”, “vous ne croyez pas que?”, etc.

Oui, vous pouvez relire cet article et vous allez voir que souvent je vous pose la question. Oui, je vous interpelle.

D’ailleurs, si vous lisez cet article jusque là, c’est que bien nécessairement, vous avez sinon aimé cet article sinon j’ai réussi à attiser votre attention jusque là.

Et, je peux même pousser encore plus et c’est d’ailleurs ce qui est recommandé pour tous les articles que vous écrivez: incitez le lecteur à poster un commentaire.

Ne finissez pas votre article par ” laissez en commentaire votre avis!”. Non, ça c’est trop pourri. Non, finissez par quelque chose de plus engageant, comme ” voilà, mon article s’achève ici. J’espère qu’il vous aura aidé. En tous les cas, c’est comme ça que je vois les choses en ce qui concerne un super bon article de blog. Allez-vous suivre ces conseils pour votre prochain article?”.

Voilà, je vous laisse et vous dis à bientôt!

—————————-

💪Voir les formations et au coaching pour réussir à vivre grâce à l’écriture, ICI.

8 Shares:

Laissez un commentaire

Vous aimeriez aussi :