Bienvenue dans cette nouvelle interview dont j’apprécie tout particulièrement l’entrepreneuse derrière. Oui, il s’agit bien d’une blogueuse à l’origine qui peu à peu à transformé son blog en véritable..start-up.d’UN C’est tout un parcours ici qu’elle nous retrace et on comprends bien comment un blog est souvent un point départ à une aventure entrepreneuriale sérieuse.

Enfin, voilà pour l’introduction, je ne vous fais pas plus patienter pour découvrir l’interview de Srah

Quel est ton blog et de quoi parles-tu principalement?

USponsor Me est notre site professionnel, et Vivre au-delà des frontières est mon blog personnel.

J’ai créé USponsor Me suite au succès de mon blog personnelle, pour aider les Internationaux à trouver un emploi aux USA, et à être sponsorisé pour un visa d’échange ou de travail.

Mon blog personnel, lui, relate uniquement de mes aventures expat aux Etats-Unis.

Qui sont tes lecteurs et que leurs apportes-tu ?


Mes lecteurs sont des personnes qui me ressemblent. 
😉 Ce sont des personnes qui ont le virus de la bougeotte, et qui ont une envie accrue de découvrir le monde, et plus spécialement les Etats-Unis.

Je, ou plutôt nous, nous travaillons constamment sur un seul but : aider le plus d’Internationaux possible tous les ans à décrocher leur emploi aux USA avec visa sponsoring à la clef.

Quelle était ta situation avant de créer ton blog? Peux-tu nous dire comment tu t’es décidé à créer ton blog?

Avant de créer Vivre au-delà des frontières, j’habitais en France et je rêvais de partir travailler à l’étranger, dans un pays anglophone.

C’est en 2014 que je me suis décidée à faire le grand saut cross Atlantique. Quand j’ai annoncé à ma famille et amis que je partais à New York, ils m’ont tous demandé de leur envoyer des nouvelles sur nos aventures américaines. C’est de là qu’est née le blog Vivre au-delà des frontières.

Pourquoi penses-tu que tu t’es lancé sur internet alors que beaucoup de personnes n’osent pas franchir le cap, même si leur situation est inconfortable. Es-ce que tu as eu un déclic?

USponsor meÇa s’est fait complètement naturellement. Je n’avais pas conscience des enjeux derrière. J’ai démarré ce « petit » blog au départ pour tenir informer nos amis et familles de nos aventures aux Etats-Unis. Je n’avais aucune autre intention particulière avec ce blog à la base quand je l’ai créé.

Qu’est-ce que t’as apporté de positif ton blog/ ton site ou ta présence sur les réseaux sociaux? Franchement, ça a vraiment changé ta vie?

 

En fait, oui, ce blog a réellement changé ma vie. Je l’avais créé dans l’optique d’informer nos amis et familles. Et ce qui en a résulté a été incroyable. J’ai eu de plus en plus de personnes inconnues qui commentaient mes articles, s’inscrivaient à ma newsletter, me contactaient personnellement.

Toutes ces personnes avaient envie d’une chose : de faire la même chose que moi, que nous, s’expatrier aux Etats-Unis. C’est alors que j’ai eu le déclic de créer ma propre société en ligne spécialisée à aider les Internationaux à s’expatrier aux Etats-Unis pour quelques mois à quelques années.

Vivre au délà des frontières

Qu’est-ce que tu aurais aimé savoir quand tu as démarré et qui (selon toi) t’aurais beaucoup aidé?

Quand j’ai démarré, je n’avais pas d’intention particulière excepté le fait que je voulais informer nos proches.

Cependant, quand j’ai démarré USponsor Me, j’ai fait beaucoup d’erreurs. Malgré les erreurs de parcours que j’ai rectifié assez vite, ma plus grande erreur a été de déléguer.

Dans mon entourage, le conseil qui me venait très souvent était : il faut déléguer pour avancer. J’ai alors suivi ce conseil, j’ai délégué à plusieurs personnes et sociétés. J’ai délégué, mais très mal.

J’ai compris par la suite qu’il faut effectivement déléguer pour avancer, mais pas n’importe quoi au début, et n’importe comment.

Le conseil que j’aurai voulu entendre et que je donnerai maintenant, c’est :

«Délègue. Mais pour déléguer, organise ton temps de travail en mettant des processus en place pour segmenter ton temps de travail jusqu’à ce que tu isoles et découpes chaque tâche de ta journée. Ensuite, regroupes ces tâches par fiche de poste et tu connaitras la personne que tu veux recruter ! Mets tout un système de workflow et monitoring en place, et tu verras avancer les choses avec ton équipe en place, et pas le contraire. »

 

Ça a été quoi les plus grandes difficultés dans ton activité en ligne? As-tu failli abandonner ( même une fois)?

 Oula oui, j’ai failli abandonner bien plus d’une fois ! 😀 vivre au delà des frontières

Ma force a été que je n’ai jamais été toute seule dans l’aventure. J’ai un mari génial qui m’a toujours supporté depuis le premier jour quand je lui ai dit que je voulais tout lâcher pour me lancer dans le blogging, puis ensuite dans la création d’une société. Mon autre grande force, celle de me lancer comme ça sans crier gare, est dû à mon environnement ici, à New York, Los Angeles, Austin Texas, les Etats-Unis en général. Je baigne dans un système empirique : on se lance et on voit après, pour le meilleur ou pour le pire.

Ma plus grande difficulté a été le visa. Nous sommes passés par 5 visas différents en 5 ans, avec 4 demandes de visa non abouties en plus, avant d’avoir la carte verte il y a quelques mois. Ça a été très stressant, et ça a beaucoup ralenti le développement de la société.

Quel est ton prochain objectif ? Qu’est-ce que t’aimerais bien en faire demain ou dans quelques années?

 

Notre prochain objectif est de lever des fonds pour agrandir l’équipe, et de se concentrer sur cette fois, aider les entreprises à recruter le meilleur candidat international dont ils ont besoin en interne. Le but est de connecter les 2 ensemble ! Le candidat avec l’entreprise, et qu’on s’occupe de la partie la plus pénible, la partie visa.

 

Merci pour cet interview. 

—-

Merci à vous, Sarah.

Votre parcours est inspirant et  tout ce que l’on vous souhaite, c’est du succès 😉

3 Shares:

Laissez un commentaire

Vous aimeriez aussi :