Interview

Découvrez la vie intrépide de Carine et Nicolas et leur voyage en camping car

Dans cette interview, nous avons l’honneur d’interview un couple de voyageurs qui à su se lancer et réaliser leurs rêves pendant un moment donné…Une parenthèse. Nous savons que de nombreux lecteurs du blog Travail-Nomad cherchent à concilier leur amour du voyage avec les contraintes de la réalité économique.

Eh bien, ce couple nous montre que cela est possible sans faire de sacrifices pour autant! Ils sont très inspirants, comme vous allez voir. Et justement, nous n’en disons pas plus et nous vous laissons les découvrir à travers nos petites questions 😉

Quel est ton blog et de quoi parles-tu principalement ?

Je m’appelle Carine Poirier. Je tiens 2 blogs qui viennent soutenir et développer mon activité d’autrice et d’éditrice de guides de voyage.

Sur Parenthèse nomade, je travaille avec Nicolas, mon mari. Nous y relatons nos voyages en camping-car depuis que nous sommes partis une année en Amérique au volant de notre fidèle compagnon. À l’époque, ce blog personnel n’était destiné qu’à garder le contact avec la famille, puis il a pris de l’importance au fur et à mesure que de nouveaux lecteurs sont arrivés sur le site. Au retour de cette grande aventure familiale sur les routes du Canada, des États-Unis et du Mexique, nous avons continué de l’alimenter avec nos escapades plus courtes et moins lointaines, ce qui a eu autant, voire plus de succès encore !

Voici Carine et Nicolas

Bloggeurs heureux

Parenthèse nomad ( le blog) et La voyageothèque

Mon deuxième blog, La Voyageothèque, est consacré à la littérature de voyage (ouvrages de non-fiction et de fiction), étant moi-même autrice inspirée de mes différents périples. Mon objectif est de faire voyager les lecteurs à travers des chroniques de livres, des interviews d’auteurs-globetrotteurs et des articles relatifs à ce qui m’inspire pour écrire mes propres histoires. Toutefois, j’avoue avoir du mal à le faire vivre dernièrement ! Il est bien difficile de s’occuper de deux blogs en même temps tout en écrivant des guides touristiques et en essayant de faire naître un roman. Aussi, je m’en tiendrai là pour ce blog dans la suite de l’interview.

Qui sont tes lecteurs et que leur apportes-tu ?

Aujourd’hui, Parenthèse nomade nous permet d’aider les voyageurs en véhicule aménagé à préparer facilement leurs itinéraires en France et dans le monde entier. Pour cela, nous rédigeons de nombreux articles et carnets de voyage, mais aussi des guides et des fiches pratiques. Tout récemment, nous avons également ouvert une chaine YouTube pour diversifier nos contenus.

Nos publications sont destinées aux voyageurs en camping-car avec des informations pratiques qui leur sont dédiées. Les contraintes du voyage avec son propre véhicule sont spécifiques et nécessitent une attention que les blogs de voyage généralistes ne peuvent pas prendre en compte (espaces de stationnement adaptés, besoin d’aires de services, etc.). Nous leur amenons notre propre regard sur les destinations, un coup d’œil de camping-cariste, ce qui correspond parfaitement à leur besoin.

En route sur les routes de France…

Ainsi, nos lecteurs sont des voyageurs au volant d’une maison sur roue. Nous sommes fiers de compter parmi nos abonnés tout un panel de gens que d’autres auraient tendance à opposer et que nous avons au contraire à cœur de rassembler. Conducteurs et conductrices d’un camping-car sorti d’usine ou d’un van fait maison, modèle grand luxe, vieux tacot, fourgon, capucine, intégral ou profilé, poids lourd, ils ont tous l’âme vagabonde et ont simplement envie de découvrir la France ou le monde en toute liberté.

Bien sûr, chacun a sa propre vision de la liberté, et nous pensons qu’il est possible de fonder une communauté où tout le monde s’accepte quelle que soit son idée sur la question, une communauté où l’échange promet d’être riche. Nous-mêmes avons longuement hésité avant de passer à l’achat de notre véhicule et nous aurions pu nous retrouver à circuler dans n’importe lequel de ceux que je viens de vous citer !

Parmi nos lecteurs, des familles, des voyageurs solos, des couples en activité ou retraités. Sur l’ensemble, évidemment la proportion des plus de 60 ans est plus importante. Ils ont le temps de partir en vadrouille et ils ont bien raison d’en profiter !

Certains sont des camping-caristes, vanlifers ou fourgonautes chevronnés, d’autres débutent à peine, d’autres encore hésitent et se renseignent dans l’éventualité d’adopter ce mode de voyage. Nous leur apportons nos conseils basés sur notre expérience.

Pourquoi penses-tu que tu t’es lancé sur internet alors que beaucoup de personnes n’osent pas franchir le cap, même si leur situation est inconfortable. Est-ce que tu as eu un déclic ?

Se lancer sur internet s’est accompagné de nombreuses interrogations. Surtout que nous ne connaissions rien à l’envers du décor du Web.

Nous avons ouvert Parenthèse nomade en 2017 à la demande de nos familles qui voulaient suivre de loin notre périple en Amérique du Nord. À l’époque, loin de nous l’idée d’en faire une activité régulière, voire même de fonder une activité professionnelle à partir de là. Pourtant, c’est ce qui est en train de se passer aujourd’hui avec le développement d’une entreprise d’édition pour les guides de voyage que nous publions.

Il n’y a pas eu de déclic à proprement parler, plutôt une évolution rapide à la demande de nos lecteurs qui ne cessent de nous remercier pour ce que nous leur apportons. J’avoue que cela motive pour donner le meilleur de nous-mêmes au quotidien !

Qu’est-ce que t’a apporté de positif ton blog/ton site ou ta présence sur les réseaux sociaux ? Franchement, ça a vraiment changé ta vie ?

On apprend beaucoup en tenant un blog et en gérant une communauté sur les réseaux sociaux. Pour moi qui adore apprendre, qui ai sans cesse besoin de découvrir de nouvelles choses, c’est parfait ! Je ne m’ennuie jamais 😊

Il y a bien sûr tout l’aspect technique dont l’opacité se réduit chaque jour un peu plus, mais aussi les relations humaines qui se développent avec des gens que l’on ne connait pourtant que virtuellement. C’est extrêmement riche de se lancer dans le blogging. On y fait des rencontres merveilleuses, aussi bien avec nos collègues de la profession ou amateurs, qu’avec nos lecteurs.

Et puis, pour nous en tout cas, cela a été un projet personnel qui s’est peu à peu transformé en projet professionnel avec l’édition de livres, de guides, probablement de fiches pratiques bientôt. Parenthèse nomade m’a permis d’envisager une reconversion professionnelle dans deux domaines qui m’ont toujours fascinée : le voyage et le milieu du livre.

Qu’est-ce que tu aurais aimé savoir quand tu as démarré et qui (selon toi) t’aurais beaucoup aidé ?

Comme nous n’y connaissions absolument rien au blogging au tout début, nous avons commencé par utiliser une plateforme clé en main. C’était pratique : on tapait notre texte, on ajoutait quelques photos et on envoyait ! C’était réglé, nous n’avions pas l’aspect technique à gérer.

Le problème s’est posé lorsque nous avons voulu avoir le contrôle sur la forme de notre blog et lui ajouter des fonctionnalités, cela n’a pas été possible.

Il a donc fallu tout recommencer et transférer les textes et surtout les centaines de photos sur un nouveau support. Seulement, cela n’était pas faisable en 3 clics car la plateforme en question ne permettait pas le transfert du contenu ! Cela nous a pris près de 3 mois de travail pour tout récupérer et enfin donner naissance au blog actuel.

On savait que la plateforme que nous utilisions ne permettait pas d’évoluer, mais disons que nous n’avions pas prévu un développement dudit blog personnel qui ne devait être, comme notre voyage, qu’une parenthèse. Lorsqu’il a fallu passer à la vitesse supérieure, je me suis formée au blogging pour gagner du temps, arrêter de tâtonner et surtout pour ne plus faire ce genre de bêtise !

Avec le recul, je continue de penser qu’une formation au blogging est un atout de taille pour limiter les erreurs que l’on met ensuite beaucoup de temps à rattraper.

Ça a été quoi les plus grandes difficultés dans ton activité en ligne ? As-tu failli abandonner (même une fois) ?

La plus grande difficulté est de s’organiser dans une activité que l’on découvre à peine. Ainsi, on s’installe devant l’ordinateur en pensant que l’on aura terminé le travail dans 2 heures… et on y est encore 3 jours plus tard.

Tout prend beaucoup de temps lorsque l’on démarre, puis on s’améliore grâce à la maitrise que l’on acquiert au fil du temps. Au début, cela peut-être assez décourageant, surtout si le trafic sur le blog n’est pas au rendez-vous.

Avec Parenthèse nomade, nous avons eu de la chance car nous avons tout de suite rencontré le succès, c’est très motivant. Pour La Voyageothèque, le trafic est beaucoup plus timide, j’avoue que j’ai été tentée d’abandonner à plusieurs reprises.

De nombreuses compétences sont mises en œuvre lorsque l’on blogue : connaissances de son sujet, mais aussi de l’aspect technique, qualités d’écriture, SEO, communication, capacité d’adaptation et d’organisation, et bien d’autres encore ! Il faut être prêt à apprendre et à se former en permanence, ou à déléguer certaines tâches. Compte tenu de la variété qu’implique le travail de blogueur, l’autodiscipline est un atout de taille pour ne pas s’éparpiller et continuer d’avancer. Pas facile tous les jours dans mon cas.

Quel est ton prochain objectif ? Qu’est-ce que vous aimeriez bien en faire demain ou dans quelques années ?

Même si le blogging est aujourd’hui au centre de ma reconversion professionnelle, je ne me mets pas de pression. Il n’y a aucun objectif de fixé s’agissant du nombre d’abonnés ou du chiffre d’affaires. Nicolas et moi continuons de partager notre passion pour le voyage en camping-car sur Parenthèse nomade, d’écrire des guides pratiques et, quand j’ai un peu de temps, je noircis mes cahiers de quelques idées pour de futurs romans.

Pas d’objectif précis. Toutefois, on caresse l’idée folle qu’un jour Parenthèse nomade nous permettra de vivre et travailler sur les routes, peut-être pas à plein temps, mais une bonne partie de l’année en tout cas.

L’ambition est de faire de Parenthèse nomade un blog de référence sur le thème du voyage en véhicule aménagé avec toute une collection de guides écrits par des camping-caristes pour les camping-caristes.

Vous pouvez aussi commander le livre de Carine et Nicolas Poirier sur Amazon directement. Vous pourrez savoir dans les détails comment leurs voyages en famille s’est déroulé.

Bonne lecture!

Pour nous taguer lors de la publication sur les réseaux sociaux.
Parenthèse nomade sur Facebook, Instagram et Twitter : @PNencampingcar

À propos de l'auteur

Articles

Les rédacteurs impénitents de Travail Nomad dont le seul but est de vous aider à bâtir une vie sans frontière géographique. Quand on peut vivre via internet, la vie est quand même plus belle!
Articles similaires:
Interview

Henri-Luc : Le coach business éthique nous raconte son parcours

Alors, aujourd’hui, c’est plutôt une longue interview (pour notre plus grand bonheur) d’un coach en business dont j’apprécie le contenu et surtout la personnalité. Je…
Lire l'article
Interview

Ce que je pense honnêtement d'Aurélien Amacker

Découvrez mon avis sur Aurélien Amacker , le fondateur du logiciel system.IO
Lire l'article
Interview

D'un blog à une startup : Le parcours de Sarah va vous inspirer!

Bienvenue dans cette nouvelle interview dont j’apprécie tout particulièrement l’entrepreneuse derrière. Oui, il s’agit bien d’une blogueuse à l’origine qui peu à peu à transformé…
Lire l'article

Laissez un commentaire

Total
9
Share