Pourquoi faut-il investir dans les placements éthiques ( Développement Durable)?

investir dans le vert

Édito : Cet article à été écrit par Merced Casa, formatrice en Finance Personnelle. Elle nous donne ici son point de vue l’utilité des placements éthiques.

——–

Et oui c’est vrai que de plus en plus on entend parler d’investissements éthiques ou même dans la filière du développement durable.

Les gens depuis toujours sont soucieux de leur argent et  de leur épargne. 

L’assurance vie étant LE placement préféré des français depuis des décennies. Mais depuis la chute des taux d’intérêts ; la majorité d’entre eux  s’intéressent  aux investissements pour essayer de remonter la barre des 1% proposés par leur livret et Assurances Vie.

 Celui ci pourrait descendre dans le mois à venir jusqu’à 0,5% au vu de la crise économique qui nous guette…

Pour la plupart d’entre nous le mot investissement fait peur, on pense tous à la perte de notre capital. 

Cela rime avec bourse, immobilier  pour les plus jeunes, crypto monnaies et j’en passe… et en tout cas ça nous renvoie vers  un imaginaire commun de personnes en costard cravate. 

Personnellement ce fut une volonté de ma part de me former en mode « autodidacte » pour savoir comment je pouvais faire autrement avec mon épargne.

Une fois cassé l’mage et la légende concernant les investissements, je souhaitais que mon argent travaille main dans la main  avec mes valeurs.  

Je voulais lui donner plus de sens. Comment l’argent que j’arrivais à mettre de côté  pouvait être placé ou investi dans des produits auxquels j’adhérais ?et non pas à faire grandir la compagnie de Jeff Bezos (même si je pense qu’il n’a pas besoin ni de moi ni de mon argent) ou à encourager Bolsonaro dans sa course à la déforestation en Amazonie.

Mon épargne et mes investissements  sont  le dernier maillon d’une chaîne, mise en place dans mon quotidien, et dans celui de beaucoup de monde, où on se tracasse à essayer comment on se déplacer autrement, manger plus sainement  où comment réduire notre consommation quotidienne de plastique dans nos foyers. 

Pendant cette crise sanitaire nous avons essayé de manger localement, le plus possible,  et faire travailler les restaurants contraints de fermer par cette crise sanitaire qui leur a pris de plein fouet et qui sera rattrapé  bientôt par la crise économique qui ira avec..

Du coup, la question est vite arrivée. 

Toutes ces réflexions, ces valeurs et ces efforts du quotidien, qui nous permettent d’éviter que nos habits exploitent des petites filles ou garçons au bout du monde, qui permettent que les agriculteurs soient payés correctement et non pas au lance pierres par la grande distribution. ..Savoir que la pomme que je suis en train de croquer n’ pas suivi 29 traitements pendant l’année  et que ne contient pas de pesticides.

Toutes ces réflexions, ces valeurs et ces efforts du quotidien, qui nous permettent d’éviter que nos habits exploitent des petites filles ou garçons au bout du monde, qui permettent que les agriculteurs soient payés correctement et non pas au lance pierres par la grande distribution. ..Savoir que la pomme que je suis en train de croquer n’ pas suivi 29 traitements pendant l’année  et que ne contient pas de pesticides.

A quoi cela sert-il ? Si c’est pour qu’au final mon argent  ait « travaillé » dans les entreprises du CAC 40, les grandes surfaces ou même de laboratoires pharmaceutiques qui produisent les pesticides ..

Pourtant les investissements éthiques ne sont pas nouveaux.

Tous ces efforts sont-ils bafoués lorsque l’on croise la porte de notre banque ? Est il possible de faire autrement pour donner un sens global à notre argent ? Est il possible d’aller au bout de nos pensés ?

« En 2014 , l’ONU a lancé son programme « UNEP Inquiry » destiné à rebâtir un système financier durable (sustainable financial system) , suivi en 2015 d’un « Agenda 2030 »destiné à atteindre 17 objectifs de développement durable ) (pas de pauvreté, faim zéro, Bonne santé et bien être, Education de qualité, Egalité de Sexes, Eau propre et assainissement, énergie propre et à prix abordable, travail décent et croissance économique, Industrie , innovation et infrastructure, inégalités réduites, Villes et communautés durables, consommation et production responsables, mesures contre la lutte contre les changements climatiques, vie aquatique, vie terrestre, paix justice et institutions efficaces et partenariats pour la réalisation des objectifs »

Source Christophe Nidjan Mai 2019

Des plus en plus de banques proposent  ce type de produits dit ISR ou à développement durable ; Mes enfant par exemple ont une assurance vie qui est alimenté tous les mois mais leur UC est en développement durable. Et pourtant c’est un produit qui est dans une banque dite « classique »

Depuis le 1er Janvier 2020, tout contrat d’assurance vie (épargne réglementée) doit proposer un placement  en unités de comptes (UC) labellisé ISR (Investissement socialement responsable, solidaire ou vert)

A partir de Janvier 2022, tous les contrats d’assurances vie en UC devront répondre à ces trois critères.

Les français et françaises sont de plus en plus soucieux par l’environnement et les projets socialement responsables, nul besoin de profiter des autres (autant loin soient-ils) pour faire travailler et profiter des retour d’investissement intéressants.

Pourtant c’est un combat assez vieux, depuis plus de 40 ans les dits « hors piste » alertaient concernant les problématiques des nos habitudes de consommation et du système économique qui n’était pas viable au long terme, car qu’est ce que c’est 50 ou 100 ans par rapport à l’âge de la planète ?

Je pense encore à la vidéo en noir et blanc où Louis de Funès parlait de jardiner au naturel. Pour des gens, de mon âge, l’on pensait que ce type de raisonnement ou de conscience existait depuis peu… 

Car quand j’étais petite, les foyers ne réfléchissaient pas du tout au zéro déchet, ou même à la réduction du plastique (on en était envahi d’ailleurs..)

Nous faisons des choix éthiques et responsables pour nos achats mais parfois nous ne le faisons pas pour nos produits d’épargne ou nos investissements, pour autant c’est de l’argent, pareil.

En fonction de nos achats on a fait fait évoluer les choses.

Par rapport à nôtre épargne et nos investissements on rentre par la porte d’à côté dans la cours des GRANDS,  le monde de la finance, qui nous paraît si loin et si puissant.

On nous laisse la possibilité d’exprimer nos choix et nos croyances, nous avons la possibilité de « voter » pour un monde nouveau. Ce « vote » est plus important que ce que l’on fait lors des élections municipales ou présidentielles, car n’oublions pas, que les Etats demandent de l’argent au monde de la finance, ils s’endettent…

Des plateformes en ligne existent pour réaliser des investissements éthiques tels que www.lita.fr ou www.miimosa.com

« Lita.co est le cheval de bataille de sa cofondatrice pour défendre une économie au service des humains et de la société » Portrait d’Eva Sadoun 

J’aime particulièrement la réflexion qui est faite dans la plateforme d’investissement éthique, leur leitmotiv :

« À l’origine de LITA.co, il y a la volonté de réconcilier les citoyens avec le monde de la finance car nous avons fait le constat suivant :

D’un côté, la finance classique a opacifié le rapport des citoyens à leur épargne et à leurs investissements. Les citoyens souhaitent reprendre confiance en l’investissement en y donnant du sens.

De l’autre, les entrepreneurs porteurs d’innovations positives sont trop souvent mis de côté par le système financier classique qui a du mal à intégrer que le profit ne peut plus être l’unique indicateur de performance.

Plus qu’une simple mission, notre engagement est de participer activement et efficacement à réduire les inégalités sociales et environnementales dans le monde afin de construire un avenir meilleur, durable et inclusif. »

Eva et Julien, co-fondateurs de LITA.co

Je trouve qu’ils donnent  en plein dans le mille, car souvent ce qui empêche les gens d’attirer la richesse ou se procurer une abondance est justement la vision négative qu’ils ont de l’argent ou du monde de la finance et pour autant des possibilités s’offrent à nous de plus en plus,  pour lui donner un merveilleux départ  et pour aider plein de projets remplis de sens…Tout en gagnant de l’argent…

0 Shares:

Laissez un commentaire

You May Also Like