Leçons de vie

Devez-vous vraiment quitter votre boulot que vous n’aimez pas?

Hum….Quitter son travail…Qui ne s’est pas posé une fois la question, me direz-vous?

On est tous passé par là. On s’est tous dit, à un moment, juste avant de se lancer, s’il fallait oui ou non quitter son job.

En général, ceux qui ont un job pourri qu’ils n’aiment pas ne se posent pas la question très longtemps. L’évidence est là.

En revanche, pour ceux qui apprécient globalement leur travail, la question se pose et parfois pendant de longues années.

Eh oui, ce n’est pas un choix facile que de décider de quitter son job. D’ailleurs, c’est vraiment pas une question à prendre à la légère.

Moi-même étant passé par là, j’en profite dans ce cours article pour vous donner quelques astuces. Celles-ci sont sensées vous aider à trouver la réponse que vous cherchez, à savoir si oui ou merde, vous devez quitter votre job.

faut-il vraiment quitter votre travail

En effet, je vais pas vous faire la morale ici ou faire du développement personnel à deux sous, mais vraiment le travail, c’est l’un des piliers de votre vie. Avec le réseau social et votre couple (votre pilier sentimentale et affectif), cela participe pleinement à ce qui vous rendra heureux dans votre vie.

Pour certain, ce pilier est tel qu’il est indispensable que nous nous épanouissions dans le travail. Pour d’autres personnes, c’est relativement secondaire et l’affect est plus important. Enfin, toujours est-il que le travail reste tout de même un axe de notre bonheur qu’il nous faut travailler.

Donc vous poser la question de savoir si vous devez quitter votre job ou pas, cela va participer au fait que vous serez plus ou moins heureux dans votre vie.

1/ Faites le point sur votre situation actuelle

Oui, c’est la TOUTE TOUTE première chose à faire. Faites le point, tout simplement. Cela signifie qu’il faut que vous vous posiez un instant et que vous mettiez les choses en clair. Mine de rien, c’est souvent très flou, et on est dans le feu de l’action, on a du mal à voir les choses avec la distance requise.

Par exemple, posez-vous les questions suivantes:

  • Êtes vous profondément satisfait avec votre job actuel?
  • Cela vous correspond-il? Pouvez-vous vous améliorer et grimper les échelons pour atteindre le niveau que vous espérez?
  • S’agit-il simplement d’un job alimentaire et vous en avez besoin pour payer vos factures? C’est tout?
  • Votre job en soi  n’est pas si mal, c’est plutôt le reste qui ne l’est pas ( cadre général, collègues toxiques, etc).
  • C ‘est un travail que vous vouliez faire à l’époque mais vous vous rendez compte que désormais, cela n’entre plus dans votre épanouissement personnel?

Ce sont les questions fondamentales à se poser, en effet, si vous voulez savoir si c’est le bon moment pour vous, de quitter votre emploi.

Bien entendu, vous pouvez aussi préciser et détailler les questions histoire d’avoir des réponses encore plus précises.

Cependant, une fois que votre situation est un peu plus claire, vous pourrez passer à l’étape deux, pour pouvoir avancer.

2/ Qu’avez-vous en trop et de quoi manquez-vous?

Vous le savez, l’équilibre est à recherché dans plusieurs domaines de nos vies personnelles. Dans le domaine du travail, c’est encore plus vrai, me semble-t-il.

Eh bien, essayez de savoir ce qu’il y a en trop dans votre emploi actuellement? Trop de travail? Trop de pression? Trop de demandes ou de responsabilités?

À l’inverse, vous devez aussi savoir ce qu’il manque dans votre travail. Pas assez rémunéré? Pas assez considéré? Pas assez de relations amicales avec vos collègues? Pas assez de challenges?

Faites le point et essayer de voir le bilan comptable pour ainsi dire de votre travail. En posant à l’écrivant, vous allez voir, ce sera plus évident et plus clair.

 

3/ Précisez un peu plus et projetez-vous.

Oui, normalement, à ce stade là et même si c’est un petit article que j’écris, vous devriez savoir si ce job vous plait vraiment ou pas. Mais, si ça reste encore vague pour vous (c’est tout à fait possible, surtout si vous avez bossé comme un chien pour y arriver ou que vous avez trimé pour avoir les diplômes requis), il y a d’autres options. Oui, il y a encore d’autres options pour savoir si vous devez garder votre job ou au contraire, claquer la porte.

Pour cela, maintenant, il vous faut poser des questions plus profondes, qui vont venir compléter les premières questions, que nous avons mentionné plus haut.

  • Si vous quittez votre job, en retrouverez un facilement?
  • Combien de temps pouvez-vous tenir sans ce job ( avec les aides de l’État par exemple)?
  • Est-ce que vous vous voyez dans un autre emploi? Devez-vous suivre des formations pour y arriver?
  • Savez-vous pertinemment le type d’emploi, de projet que vous voulez faire en quittant votre emploi actuel?
  • Est-ce que vous sentez que vous allez le regretter? Ou bien sentez-vous qu’en le quittant, vous allez avoir peur mais au fond, vous serez comme rassuré?
  • Savez-vous quoi faire si vous quittez votre job?

 

Voilà donc les autres questions qui viennent compléter la première section. Normalement, en répondant à toutes ces questions de façon rapide, vous aurez déjà une idée si oui ou non, vous devez quitter votre job.

Plus vous répondez franchement, sans hésiter, et plus vous êtes prêt à quitter votre travail, maintenant!

Par exemple, moi je me suis posée la question et c’est comme ça que j’ai sû que je voulais en fait, avant toute chose travailler pour moi, en faisant ce que j’aimais le plus : 😎 écrire. C’est donc comme cela, que j’ai décidé de devenir rédactrice freelance. 

Oui, se poser la question est la première étape, je vous le disais!

4/ Définissez de nouveaux objectifs.

Eh oui! Si vous voulez passer la vitesse supérieure, répondre à ces questions doit être le premier pas vers la suite.

Pour certaines personnes, comme je le disais plus haut, qui savent au fond d’elles-mêmes, qu’elles sont à la mauvaise place, c’est plus facile de dire stop. Pour d’autres, il faudra faire un travail plus long pour se libérer des censures et des obstacles que vous allez naturellement et inconsciemment soulever.

Pour cela, ce qu’il faut faire maintenant et c’est la meilleure partie, c’est de vous projeter réellement dans le futur. Dans le futur proche, hein!

Autrement dit, là, maintenant, imaginez-vous sans votre job! Que faites-vous dans un monde bienheureux? Que ferez-vous dans l’idéal?

Maintenant, ici, il n’y a a pas d ‘obstacles, on est dans le plein rêve, allez creuser en profondeur et donnez-moi le job de rêve que vous espérez faire.

N’ayez pas peur, c’est simplement un test, lâchez-vous!

  • Qu’aimeriez-vous faire à la place de votre job actuel?
  • Avez-vous un job que vous gardez secrètement au fond de vous car vous avez honte de l’avouer à vos proches (et même à vous-même?).
  • Quelles sont les personnes que vous enviez le plus?
  • Y a -t-il des personnes que professionnellement, vous jalousez ( secrètement ou non)?
  • Quel est pour vous, le job de rêve ultime?

Ah, comme c ‘est bon de répondre à ces questions, n’est-ce pas?

Pourquoi c’est si bon de se poser ce genre de questions à réponses ouvertes? C’est bon car pour une fois, on ne se limite pas. On répond sans engager toujours la rationalité abusive. On se permet de rêver et rien que ça, ça fait du bien. Non?

Bon, maintenant que vous avez rêvassez et que vous avez libérer des endorphines. Il est temps de tout redéfinir soigneusement.

Comment?

Eh bien, maintenant, il faudra juger, estimer et peser votre job de rêve.

Il faudra définir si c’est réalisable tout simplement. 

Je veux dire, pour certaines personnes, il s’avère qu’elles veulent être boulangère et ouvrir une boulangerie. Bon, là, c’est très concret et la prochaine étape est relativement simple : il faut travailler la faisabilité de votre projet entreprenarial.

Pour d’autres, ils n’ont pas d’idées précises, mais ils aimerait travailler de chez eux et être indépendant. Par exemple, moi j’étais un peu dans ce cas, et beaucoup de lecteurs de ce blog le sont aussi.

Eh bien, ce qu’il faut retenir ici, c’est que maintenant, il est temps de définir votre projet plus sérieusement.

Oui, ce n’est que lorsque vous aurez un projet viable que vous pourrez non pas prendre la décision de quitter votre travail, mais de le quitter sans boule au ventre. Ce sera l’évidence.

 

4/ Définissez vos nouveaux objectifs.

Vous savez, le job idéal n’existe pas en soi. Cela dit, on peut s’y approcher et c’est précisément ce que vous devez faire maintenant.

Vous allez reprendre les réponses des questions précédentes et vous aller les rationaliser le plus possible.

Vous aviez par exemple répondu que vous vouliez travailler dans la food ou la gastronomie? Essayez de définir le mieux possible votre projet.

Je sais que certains d’entres vous auront peut-être besoin d’être accompagné dans cette étape, pour d’autres, ce ne sera pas nécessaire.

J’aurai du mal à tout développer ici dans cet article, mais ce que je dois dire, c’est qu’il est primordiale que vous essayez le plus possible de définir et de préciser votre projet.

Plus il sera claire, plus vous saurez combien de temps vous aurez besoin, combien d’argent vous devrez investir et combien vous allez gagner. Tout ceci vous aidera doublement. D’une part, à prendre la bonne décision à savoir si oui ou non, vous devez quitter votre job. Ou si vous devez attendre un certain temps, le temps d’avancer dans votre nouvel objectif. Ou encore, si vous devez partir de votre job mais que vous devez en trouver un autre similaire.

 

Alors, devez-vous quitter votre job?

J’espère au moins que vous aurez trouvé des bribes de réponses.

Je suis passé par là et vous savez, je n’ai jamais été aussi heureuse depuis que j’ai eut ma décision en tête.

C’est une question d’épanouissement personnel, professionnel et même de santé mentale parfois.

Ce que je vous souhaite, au moins dans un premier temps, c’est déjà d’avoir des réponses. Vous allez voir, une fois que votre cerveau se pose cette question, il y aura des petits déblocages qui vont se faire.

 🙂 En tous les cas, si vous avez des questions, je reste à votre écoute. Pour ceux qui veulent quitter leur jobs et qui veulent créer un business en ligne, je suis carrément à votre disposition !

Créez votre business en ligne !

À propos de l'auteur

Articles

Les rédacteurs impénitents de Travail Nomad dont le seul but est de vous aider à bâtir une vie sans frontière géographique. Quand on peut vivre via internet, la vie est quand même plus belle!
Articles similaires:
Leçons de vie

Affaire Aline Dessine et Marvel Fitness ( Leçon de business)

Découvrez les leçons de business que l’on peut retenir de l’affaire Marvel et Aline Dessine.
Lire l'article
Leçons de vie

Il est Riche et pourtant il est toujours aussi triste...

J’avais envie d’écrire cet article car j’ai parlé hier à un entrepreneur que je connais depuis pas mal de temps. On a parlé de tout…
Lire l'article
Leçons de vie

Voici 5 manières de travailler propre aux entrepreneurs à succès!

Vous savez, quand on parle d’entrepreneurs à succès, on parle de différents types d’entrepreneurs. On parle des coachs, des infopreneurs, des blogueurs ou même des…
Lire l'article
👋 Votre ebook offert !
Découvrez comment vous pouvez créer votre propre activité rentable

 

Recevez votre Ebook Offert  !

 

Laissez un commentaire

Total
1
Share