Business en ligne

Comment créer sa société en Estonie sans bouger de chez soi?

Edito : Cet article n’a nullement pour but de vous encourager un créer une entreprise à l’étranger. C’est un article qui montre simplement le meilleur outil pour le faire si vous êtes déjà à l’étranger et que vous n’êtes pas résident fiscal français. Il y a beaucoup de digital nomad qui se pose la question de créer une entreprise en Estonie, je viens ici, simplement apporter des infos dans ce sens?

Ah, c’est vraiment la question ultime que l’on se pose quand on est ou que l’on s’apprête à devenir digital nomad.

Je veux dire que vous soyez freelance ou que vous ayez votre propre business ailleurs qu’en Franc e, la question se pose inévitablement.

Alors, pour ceux qui se posent la question de savoir comment créer une société en Estonie, il était temps que j’écrive ce petit article.

Alors, je précise que je ne fais pas l’apologie de l’évasion fiscale. Je m’adresse tout simplement aux entrepreneurs qui projettent de vivre à l’étranger et qui cherchent à s’exiler. Même si ce n’est pas l’idéal dans l’absolu, beaucoup sont dans ce cas et on ne peut rien y faire.

 
J’ajoute aussi que le phénomène du digital nomadisme est encore récent. De fait, ce n’est pas encore très clair juridiquement, d’un point de vue international.
 

Que faut-il savoir pour créer une société quand on est entrepreneur à l’étranger?

 
En gros, pour pouvoir bosser légalement depuis le pays en question, et percevoir de l’argent, vous devrez nécessairement avoir un visa business spécifique.
Et là, je vous entends déjà:
“Mais pourquoi avoir un visa business puisque je travaille en ligne? Je perçois de l’argent de l’international et pas du pays où je résides!”
 
Oui, oui, il y a tout un tas de question de ce type qui restent flous car fondamentalement un digital nomad est à contre-courant des business classiques.
 
De plus, le digital nomad n’a pas vraiment besoin de bureau ou de travailler avec des sociétés établies. Il fait tout en ligne en règle général.
 
C’est pourquoi la plupart des entrepreneurs du digital qui vivent à l’étranger préfèrent rester discret et vivent avec un visa touriste.
 
Ça par exemple été mon cas lorsque je vivais en étant digital nomad en Tunisie. J’avais un visa touriste.
 

 

Voilà le truc le plus essentiel à comprendre si vous voulez savoir comment ouvrir une société en Estonie, par exemple.

La règle est très simple, vous devez payez des impôts là où se trouve votre société. Logique.

Mais en fait, il faut aussi payer des impôts là où vous vivez plus de 6 mois.

En gros, si vous avez une société en France et que vous vivez en Allemagne plus de 6 mois, alors il vous faudra payer des impôts dans les deux pays.

Vous imaginez bien que beaucoup d’entrepreneurs cherchent absolument à éviter cette situation. Payez des impôts doublement! L’enfer pour un entrepreneur qui cherche à s’en sortir…

Mais, je sais ce que vous allez dire. Un digital nomad ne passe pas souvent 6 mois dans un seul pays mais dans plusieurs!

Et vous avez raison! C’est pourquoi, encore une fois, qu’ils sont nombreux à opter pour créer une société en Estonie. C’est ce que je vais vous expliquer plus bas dans cet article, d’ailleurs.

Tout le monde cherche plus ou à à optimiser sa fiscalité.

Comme c’est un article qui parle de créer son entreprise en Estonie, je vois vous préciser certaines chose.

 :mrgreen:  L’Estonie est certes un paradis administratif mais ce n’est pas non plus un paradis fiscal. Cela dit, il est vrai que sa fiscalité est vraiment attractive. 

  • L’impôt sur les sociétés se paye dans le pays où le chiffre d’affaires est réalisé,
  • L’impôt sur le revenu se paie dans le pays d’origine ou résident de celui qui à la carte e-resident.
  • L’entreprise que vous avez créée en Estonie a une existence légale à l’internationale et vous pouvez exercer dans le monde entier.

 

Comment créer une société en Estonie?

 

Ce qui est bien en Estonie et c’est aussi ce qui explique que beaucoup d’entrepreneurs travaillant à l’étranger décident de créer une société en Estonie. Il y a alors de nombreux prestataires qui accompagnent les entrepreneurs. C’est ce qu’on appelle techniquement  des business service provider.

Voici la liste des business partners que vous pouvez choisir : https://e-resident.gov.ee/marketplace/service-providers/#start-a-company

En fait, quasiment tout le monde passe par des prestataires. C’est vraiment recommandé et cela va vous faciliter la vie, vous ne pouvez pas imaginer comment.

De toute manière, pour créer votre société, vous aurez besoin d’un représentant légal estonien et d’une entreprise de domiciliation. C’est précisément ce que vont vous apporter ces business partners.

En moyenne, cela vous coûtera entre 50 euros et 100 euros par mois. À vous de sélectionner le meilleur prestataire. Je vais vous parler dans cet article des deux plus connues mais vous pouvez en choisir d’autres.

C’est grâce à ces services que vous pourrez gérer votre société à distance en étant parfaitement accompagné pour être dans les règles du pays.

Je précise qu’avant de créer juridiquement votre société, il vous faudra avoir une carte de résident estonien.

Je me souviens encore de la première fois où j’ai entendu parler de la e-residency, en 2014. On parlait beaucoup tant c’était innovant à cette époque. Et, aujourd’hui encore, c’est assez fou. Je trouvais ça magnifique. L’idée en elle-même me réjouissais et j’avais déjà l’impression d’être dans la modernité technologique.

Déjà, sachez que la  e-Résidence est adaptée aux entrepreneurs non citoyens de l’Estonie. Déjà, rien que ça, vous me direz, c’est dingue. De plus, pas la peine d’être résident en Estonie et là, carrément ça change tout.

On peut donc, déclarer sa société en Estonie quelque soit sa nationalité. Quel génie!

Ce n’est donc pas anodin que beaucoup de digital nomad ont sauté sur cette occasion ultime de pourvoir créer une société sans problème légal.

La procédure est facile, se fait en ligne depuis n’importe où et en moins de 20 minutes seulement.

Pour l’obtenir, il faudra payer 100 euros. Cette carte est à renouveler tous les 5 ans. Une fois l’inscription validée, vous recevez  ensuite une carte d’e-résident.

Le visa e-Residency permet ensuite de pouvoir créer sa société en Estonie sans avoir besoin de s’y rendre ou besoin d’avoir un gérant sur place.

Créer une carte e-résident en Estonie

 

Rappelons que l’administration estonienne ne va pas vous envoyer votre carte e-Resident chez vous. Vous pouvez la retirer en Estonie ou simplement la récupérer dans une ambassade.

Si vous ne connaissez pas (encore) l’Estonie, sachez que c’est l’un des pays ( voire le plus) avancé en terme de technologie.

C’est même assez incroyable comment ce petit pays, qui ne paye pas de mine à réussi à intégrer la technologie et internet dans tout son système. On peut quasiment tout faire en ligne.

L’ensemble du pays bénéficie d’une infrastructure 100% digitale (pour les vote, les papiers administratifs comme les acte de naissance, mariage, etc.) et l’Estonie jouit d’une belle réputation auprès des entreprises.

Beaucoup d’entreprises dans la fintech s’enregistrent en Estonie et les sociétés qui oeuvrent dans la blockchain préfèrent aussi l’Estonie en terme juridique.

Ensuite, une fois que vous avez votre carte d’e-résident, il vous faudra aller sur Xolo pour faciliter votre inscription administrative en tant qu’entrepreneur.

Comprenez que Xolo est un service en ligne, une plateforme,  qui vous permet formellement de créer et de gérer votre société en Estonie.

 

Comment créer sa société facilement grâce à des “business partners” comme Xolo ou Unicount.

Si vous êtes intéressé(e) par l’Estonie et la e-residency, LeapIN ( aujourd’hui Xolo – il n’y a que le nom qui change) est un service qui va vous ravir.

D’ailleurs, je vous parler ici de Xolo, mais sachez qu’il existe de nombreuses sociétés de ce type en Estonie.

J’apprécie aussi beaucoup la société Unicount. J’en parlerais plus en détail dans un autre article. D’ailleurs, cela revient moins cher d’utiliser Unicount. À vous de bien chercher.

 

Cela va vous permettre de simplifier les démarches de création de la boite et surtout de gérer la comptabilité et tes taxes du pays.

A partir de 69 euros par mois, Xolo vous assiste simplement à la création de votre société, vous donne une adresse postale estonienne et vous apporte tous les conseils pour votre comptabilité. 

La seule chose à faire est d’envoyer les factures sur la plateformes.

Si vous ne facturez rien au début, vous pouvez vous inscrire gratuitement. 

Ce qui est intéressant, c’est que Xolo s’ouvre à tous les types d’entreprises, freelancing, business en ligne et même les solopreneurs et ceux qui font du dropshipping.

Sachez aussi que Xolo ne supporte pas encore les entreprises à plusieurs parties prenantes (partenaires ou associés). Ils travaillent actuellement sur une offre adaptée. Le service client est très réactif, ce ne sont pas des robots mais de véritables conseillers. N’hésitez pas à les contacter pour vos besoins spécifiques.

La procédure d’inscription à Xolo est tout aussi simple.

Un conseiller va vous accompagne par chat pendant toute l’inscription. La création de la société a un coût additionnel de 190 euros + 25 euros pour l’inscription au registre des commerces, qui ne sont pas compris dans les prestations de Xolo.

Une fois votre inscription faite, vous avez officiellement votre compte Xolo et vous pouvez commencer à entrer vos informations.

Alors, ouvrir une société en Estonie, est-ce avantageux ?

La société que vous pouvez ouvrir via la e-Residency est de type OU (=private limited company), qui est l’équivalent  à la S.A.S.U en France, société à responsabilité limitée et ne doit avoir qu’un seul gérant donc.

Le grand avantage de créer une société en Estonie, c’est qu’ il n’y a aucune taxe (0%) sur les profits réinvestis dans ta société

En d’autres termes, vous ne payez aucune taxe tant que vous ne versez pas de de salaire ni dividende de votre société. Bon, vous allez me dire que de toute manière, vous serez bien obligé de vous verser un salaire au bout d’un moment. Sachez seulement que comparativement à la majorité des pays, les coûts d’impôts ou d’administration sont très faibles.

Les taux d’imposition sont aussi plus faibles qu’en France et la déclaration des taxes et impôts est très simple, souvent considéré comme modèle en Europe.

En tant que digital nomad, vous pouvez vous connecter partout dans le monde sur votre compte société et gérer votre société en Estonie partout dans le monde 🙂

 

Quel compte bancaire choisir ?

Xolo est relié à un compte bancaire, qui ne doit pas être nécessairement être en Estonie. Xolo fonctionne avec d’autres banques comme TransferWise ou même Holvi. Cette banque en ligne est dédiée aux auto-entrepreneurs en particuliers. 

Si vous voulez ouvrir un compte bancaire en Estonie, Xolo peut aussi vous aider. Seulement, pour l’ouverture de votre compte, il vous faudra par contre vous rendre sur place, en Estonie, directement.

En effet, si vous n’avez pas de compte en Estonie, vous ne pourrez pas vous verser de dividendes. C’est pourquoi, au final, beaucoup de personnes choisissent d’ouvrir un compte bancaire au bout d’un certain moment.

Et justement, parlons des dividendes et de comment percevoir votre argent lorsque vous avez créer votre société en Estonie.

Comment recevoir de l’argent avec sa société?

Lorsque vous avez une société en Estonie, vous pouvez vous verser vos revenus de trois façons différentes :

  • Avec des dividendes (en salaire Management board, il n’y a pas d’ équivalence en France)
  • en salaire classique ( Si l’Estonie ne taxe pas vos profits, elle taxe néanmoins l’argent qui sort de votre entreprise).
  • Les dividendes sont taxés à hauteur de 25%  et sont prélevés au moment même de la transaction directement. 

Chose importante : pour se verser des dividendes, il faut avoir un premier résultat, donc attendre un an pour obtenir un exercice financier entier. Ensuite vous pourrez vous verser des dividendes chaque trimestre. Encore une fois, n’oubliez pas qu’il vous faut un compte bancaire Estonien pour recevoir vos dividendes.

Peu importe où vous résidez, les taxes du salaire Management board sont payées en Estonie, à hauteur de 33%. Cela correspond en fait aux charges sociales puis à 20% s’il s’agit de l’impôt sur le revenu. Aussi, je tiens à préciser que vous ne paierez pas d’impôts sur le revenu supplémentaires dans votre pays d’origine puisque tout est payé en Estonie grâce aux accords internationaux. Il n’y aura pas de double imposition par exemple.

Dans le cas où vous choisirez de vous payer en salaire d’employé et même si vous êtes le  gérant, alors vous  ne serez pas taxer si vous ne travaillez pas en Estonie. Seulement, n’oubliez pas que vous devrez payer des impôts dans le pays où vous résidez.  Là, ce sera à vous de consulter des fiscalistes ou des comptables de votre pays de résidence pour voir dans les détails comment cela va se passer concrètement.

L’Estonie fait partie de l’Europe, donc en gros, toutes les informations sont transparentes et circulent entre tous les pays. Ne vous amusez pas à vouloir faire trop d’optimisation fiscale et à essayer de “tricher”.

Je vous conseille ( c’est juste mon avis), de bien faire les choses au niveau fiscal. C’est très bien de créer une société en Estonie ou ailleurs, si vous ne résidez pas en France. Cela dit, si vous résidez en France et que vous avez des revenus principalement provenant de la France, ce n’est peut-être pas idéal pour vous. Dans ce cas, il serait préférable de créer simplement une société en France, en auto-entrepreneur pour commencer.

Si vous êtes digital nomad et que habitez à l’étranger, alors, oui, c’est pertinent pour vous que de créer cette société à l’étranger.

Quels sont les coûts pour créer sa société en Estonie ?

Nous allons maintenant récapituler et voir les coûts au final pour créer votre boite.

Eh oui, ouvrir et créer une société c’est très facile comme vous avez pu le voir. Cela dit, il faut savoir que fermer sa société est tout aussi facile. Ouf!

Si vous voulez clôturer votre société Estonienne, sachez que cela prendra environ 6 mois. Par contre, fermer vos comptes sur Xolo ou sur les autres sociétés partenaires, se fait de façon instantanée. 

Coûts fixes : Visa e-Résidency de 100 euros

                        Entreprises 190 € et 25 € au registre des commerces

Couts récurrents :

                       Abonnement Xolo à partir de 69 euros par mois ou environ 180€ avec le service Unicount.


 

À propos de l'auteur

Articles

Bienvenue à vous sur ce blog. Nous nous adressons à toutes les personnes qui cherchent à s'émanciper d'un travail qui ne leur correspond peu ou plus. Nous sommes dans une époque où nous pouvons inventer nos propres termes et nos propres codes pour un travail qui nous ressemble. C'est tout l'objectif de ce blog : vous aider à créer un environnement de travail plus épanouissant, car oui! C'est possible
Articles similaires:
Business en ligne

Comment démarrer une entreprise concrètement ( Les 6 étapes)

Alors, comme ça, vous avez envie de démarrer votre entreprise? J’imagine que vous avez trouvé la bonne idée de business qui vous correspond et que…
Lire l'article
Business en ligne

Les 5 erreurs que j'ai commises quand j'ai monté ma première startup

Vous êtes sur le point de créer votre startup? Ah quelle bonne nouvelle! Mais, vous devez aussi savoir que tout ne sera pas rose. Mais,…
Lire l'article
Business en ligne

Comment créer et vendre une formation en ligne ( étape par étape)

Vous le savez mieux que moi : créer une formation en ligne, c’est le type de business le plus lucratif de notre génération. On en…
Lire l'article
Générer des revenus sur internet !

2 ebook travail nomad

Recevez les meilleurs conseils pour réussir !

 Découvrez nos formations !

Laissez un commentaire

Total
3
Share