Créer un blog

L’heure du bilan 2020 : Une année de consolidation vers l’atteinte de l’objectif.

Pour ceux qui lisent régulièrement ce blog, vous savez que j’avais commencé l’an dernier à écrire un article bilan pour l’année 2019.  ( C’est drôle, je viens de voir l’an dernier que c’est exactement le 25 décembre que j’avais fait le bilan…Eh bien, cette année, c’est la même chose).

J’ai décidé cette année, encore, de réitérer l’expérience car je pense que c’est vraiment utile. Autant pour moi que pour vous, lecteurs, et encore plus, si vous vous êtes,  vous aussi entrain de travailler sur un projet, quel qu’il soit.

D’ailleurs, je vais essayer d’en faire un à chaque année. Personnellement, j’étais très avide quand je débutais de lire les expériences de ceux qui avaient “réussi” et je lisais le moindre article sur leurs débuts, sur leurs expériences, etc. Je trouve cela très formateur et inspirant à la fois.

J’espère que pour vous, même si ce n’est valable que pour 2 lecteurs, que ça vous aidera à y voir plus clair ou à prendre de meilleures décisions. Ou, tout simplement, cela pourrait aussi tout simplement vous motiver.

Que vous soyez étudiant, en reconversion professionnelle, entrain de monter un business en ligne, ou même que vous soyez simplement curieux, why not, le but c’est que vous puissiez vous aussi reproduire ce bilan et l’appliquer à votre propre situation.

Voilà, donc, pour le bilan de l’année 2020 qui a été spéciale à plusieurs égards comme vous le savez. Cela dit, je ne vais pas tant parler du covid et plutôt me concentrer sur le bilan de mes blogs et de tous les projets que j’ai pu créer.

Pour suivre une certaine cohérence, je pense que je vais suivre une structure qui suit celle du bilan de l’an dernier. Je vais donc l’axer les titres sur les objectifs et la réalité qui s’est produite.

Bon, l’intro est suffisamment longue, me semble-t-il. On peut démarrer.

Le système mis en place….L’automatisation comme but ultime

Comme tous les entrepreneurs ( ou presque) qui se lancent en ligne, on veut tous un système le plus automatisé possible. Un business qui tourne seul ou presque. C’est en effet l’objectif de beaucoup d’entrepreneurs du web et je pense que la philosophie de Tim Ferris et de La semaine de 4 heures y est pour quelques chose…

Et sans que ce soit de la fainéantise pure, disons que c’est du pragmatisme. De la rationalisation du travail. Après tout, c’est logique, nous travaillons souvent seul et vu l’ampleur des tâches, il est impératif si on veut s’en sortir, d’optimiser chaque étape de notre travail.

Alors, pour l’année 2020, au final, j’ai légèrement réussi à mieux arranger mes business. Je pourrais mieux faire, c’est certain et le but, c’est que cette année, justement, je puisse rationaliser encore plus que ce que j’ai déjà fait.

La plus grande difficulté à optimiser mon temps et mes tâches de travail viennent principalement de deux choses difficile à maitriser :

  • 1ère raison : J’ai trop de projets et de business à gérer en même temps. De fait, j’ai moins de temps pour chacun des business.
  • 2ème raison : Même si fondamentalement je travaille beaucoup, je travaille aussi beaucoup sur des projets qui ne sont pas liés à mes affaires sur le net.

Voyons voir l’état des différents blogs et business

J’ai dû mal à me débarrasser de certains projets. En fait, dans l’absolu, c’est très bien d’avoir plusieurs projets et plusieurs business qui tournent. C’est bien oui, mais surtout quand on est parvenu à déléguer des tâches. C’est bien quand ces business ne nous demandent pas plus de temps que ça. Mais, ça, ça se fait avec le temps.

J’y suis pas encore..

Pour que ce soit plus claire dans vos esprits, voici sur quoi je travaille actuellement et l’état d’autonomisation de chacun des projets. ( Si vous avez bien suivi, c’est le but ultime que de rendre ces business les plus passifs possibles).

Alors, reprenons les business que je possède pour le moment et voyons l’état d’autonomie que j’ai pour chacun d’entre eux.

  • Mes 2 blogs en affiliation pure ( J’ai deux blogs, relativement anciens, qui me rapportent de quoi mes payer mes charges.). Bien sûr, j’en parle pas beaucoup car ce sont des blogs de niches où je fais de l’affiliation sur des produits spécifiques. Ils ne me demandent pas de travail outre mesure ( j’ai déjà fait le gros du travail à l’époque). Maintenant, je les délaisse car le sujet ne me plait pas tant que ça. Et, de par la niche dans laquelle je suis sur ces blogs, je ne peux pas atteindre un chiffre d’affaire élevé. Et, surtout, je ne peux m’éclater en terme de contenu. Et ça, c’est vraiment le plus grand obstacle pour moi. Donc, bref, voilà pour ces blogs. C’est très bien de les avoir. Mais, je ne peux bâtir mon épanouissement pro et perso dessus, c’est un fait. C’est ce qui explique que j’ai monté d’autres business par la suite.

Je tiens quand même à rappeler pour ceux qui viennent juste de me découvrir, que c’est deux blogs sont mes premiers blogs. Mes blogs du début. J’ai commencé ces blogs en 2014.

En parallèle et après cela, j’ ai monté deux startups ( que je n’ai plus maintenant) et j’ai toujours été rédactrice freelance à côté de ces deux blogs. D’ailleurs, c’est cette année seulement que j’ai mis en pause ma “carrière” de rédactrice freelance. Pourquoi? J’ai lancé deux autres blogs et 2 chaines Youtube et je n’avais plus le temps tout simplement…

Donc, depuis 2018, j’ai lancé le blog zonebitcoin et puis Travail-Nomad. On va donc se concentrer sur ces deux “business” en ligne.

Bilan sur le blog ZoneBitcoin : évolution, déception et réussite

Au-delà de mes blogs d’affiliation pures qui restent discret. J’ai un autre blog que vous connaissez certainement si vous suivez ce blog.

Mon Blog sur les cryptomonnaies Zonebitcoin : Ah là, c’est différent, là je m’éclate déjà beaucoup plus! Clairement, ce blog m’a beaucoup rapporté et pas seulement d’un point de vue financier. Maintenant, je vais vous montrer rapidement le trafic car vous allez voir que ça n’a pas été exponentiel.

Alors, comme vous pouvez le voir autant l’année 1 ( décembre 2018- décembre 2019), c’était l’année du lancement. Mon blog ne pouvait que prendre du trafic, d’autant plus que j’avais écris une centaine d’articles bien référencés SEO.

J’ai environ chaque jour, 400 visiteurs uniques. Oui, c’est pas fou, mais à ce niveau c’est suffisant. Il faudrait que cette année, je double le nombre de visites.

Vous voyez le pic? Considérez-le comme une erreur. J’ai payé un service pour avoir du trafic. Je voulais faire un test pour écrire un article dessus car beaucoup de personnes me demandaient. Alors, ça confirme mes craintes. Cela ne sert à rien à part avoir du trafic virtuel. Si vous avez des bannières publicitaires, pourquoi pas ( et encore, à bien mesurer). Dans mon cas, j’ai juste perdu de l’argent et pire encore! Je me suis descendre par le nouvel algorithme de Google. Donc, je ne vais pas trop m’étendre, mais ne succombez pas à ces offres de trafic froid sur votre blog. Cela n’apporte rien sur le long terme.

Sinon, l’année a été plutôt stagnante en terme de trafic et cela s’explique pour une raison majeure J.’ai pas ou peu écrit d’articles ( car j’ai fais des vidéos à la place, j’y reviendrais plus tard).

Sinon, même avec un trafic relativement faible, c’est un site qui m’a été quand même rentable. Même très rentable.

En gros, cette année, pour ceux qui aiment qu’on parle de chiffre, c’est un blog qui m’a rapporté environ 15,000 euros. C’est même beaucoup plus car comme vous le savez, je reçois principalement des bitcoins. Et, le bitcoin à pris une valeur énorme en cette fin d’année 🤩!

Je rappelle que l’an dernier, j’avais généré environ 7000 euros avec. Donc, j’ai doublé le chiffre d’affaire. C’est pas mal même si j’aurai pu mieux faire. Beaucoup mieux même.

Comment je l’ai ai gagné? Purement et quasiment entièrement en affiliation. L’an dernier, j’avais gagné beaucoup via l’affiliation et les articles sponsorisés. Cette année, j’ai pas voulu accepter des articles sponsorisés parce que je voulais faire plus d’affiliation.

Voilà quelques captures d’écran des programmes d’affiliations qui m’ont le plus rapporté.

Par exemple, un programme d’affiliation qui m’a rapporté à lui seul plus de 7000 dollars. Je suis payé en bitcoin donc j’ai fais l’équivalent en dollars, le 25 décembre 2020.

Un autre programme qui m’a rapporté mais dont les revenus vont tout de même se tarir dans les mois à venir. Cela reste un de mes programmes d’affiliation phare.

Là, c’est un programme qui me rapporte des revenus passifs régulier car ce sont des abonnements. C’est peut-être ce programme que je préfère le plus.

Objectifs et attentes pour l’année 2021

Il faut aussi que je vous dise qu’à un moment, j’ai faillit lâcher ce blog pour me concentrer uniquement sur les vidéos youtube associés. En fait, un entrepreneur du milieu m’a proposé de l’acheter. Mais, il m’en a proposé 8000 euros…Seulement…Je m’étais dit que c’était une bonne idée de le vendre car j’aurai plus de temps pour me consacrer à mes autres affaires…Mais, finalement, je suis attachée à ce blog et le format écrit reste quand même très intéressant pour les cryptomonnaies.

De même, avec Youtube, je prends mes marques mais je vous parlerais de Youtube dans un article dédié. En fait, un moment, je m’étais dit que Youtube, c’était tellement de boulot que je pensais ne pas pouvoir tenir avec le blog.

Même si les vidéos sur Youtube commencent à décoller, je dois dire que j’aime la complémentarité des deux formats. De plus, mon blog commence à générer pas mal d’argent et je pense que je peux vraiment le faire exploser, déjà, dès l’an prochain.

Voici en gros à quoi je pense et comment je projette les choses :

  • Juliette, mon associé sur certains projets qui est rédactrice pro, va écrire la rubrique “actualité”. Elle écrira un article par jour, très court, qui seront des brèves. J’espère avec cette rubrique “actualité” pouvoir être référencé sur Google News. J’ai vu que mes concurrents gagnaient beaucoup de trafic avec. Je dois absolument travailler ce point. On a déjà tout mis en place et on commence dès le 1er janvier.
  • Je vais aussi écrire des articles de fonds et dans l’idéal, j’aimerais publier 2 articles par mois, plus ou moins approfondie en plus des articles d’actualités. Si je peux en faire plus, yes, ce serait top.
  • Me concentrer sur des programmes d’affiliation qui rapportent le plus. J’ai fais l’erreur classique (et nécessaire) de faire de l’affiliation sur des produits super cheap, qui rapportent rien. Donc, là, je vais commencer à promouvoir des produits hight ticket.

En fait, que ce soit avec l’affiliation, les placements de produits, les articles sponsorisés ou la vente de produit ( pas encore adapté à ma situation actuelle), mon but est de générer de façon plus ou moins régulière entre 2000 et 3000 euros, par mois)

Dans quelques années, ou peut-être en 2022, je ferais la version anglaise et espagnole du blog. Eh oui, on va grandir, normalement, non?

Attentes et objectifs du blog Travail-Nomad

Eh oui, je vais aussi faire un retour sur ce blog Travail-nomad sur lequel vous êtes actuellement. Comme vous le savez certainement, à la base, c’était un blog de type journal d’entrepreneur. D’ailleurs, cet article en est la représentation extrême. C’était ça le but, en effet : écrire sur le fait d’être entrepreneur, sur le fait de créer un blog, sur l’affiliation, sur la création de produits à vendre et sur le business en ligne en général.

Finalement, au cours du temps, la tournure est devenue plus professionnelle, malgré moi.

Je recherchais pas la rémunération avec ce blog pour vous le dire sincèrement. Et, ça se voit vous me direz. Je ne fais pas de promotion, je ne fais pas de pub et j’envoie quasiment jamais d’emails. De plus, je n’écris pas de façon régulière, bien que je j’aimerais le faire.

J’ai juste pas assez de temps pour m’y donner à fond. En fait, non, c’est pas tant que je n’ai pas de temps, car le temps, au final, on peut en trouver toujours.

J’hésitais en fait à le faire tourner. Je me suis posé souvent la question du business model à savoir si je devais faire de l’affiliation ou de la vente de formation ou simplement du consulting/coaching.

Je vais sûrement continuer le consulting car vraiment c’est une offre que je trouve très efficace. Je les vois sur mes clients. Je vois leur changement quand ils prennent cette offre. Ils n’ont pas besoin de 2 mois de coaching, ils ont simplement besoin d’avoir une feuille de route qui reprend leurs erreurs et qui leur donne une stratégie qui marche.

Au final, les messages que je reçois le plus concernent les formations en ligne. Pourtant, je fais très peu de marketing sur ce sujet.

Très clairement, je ne m’y prends pas comme le fait ma concurrence qui fait beaucoup d’appels, de publicité et de promotions. Je devrais certainement m’y mettre mais je le ferais TOUJOURS de façon minimaliste.

Hors de question d’écrire des emails tous les jours, hors de question de faire de la publicité agressive ou de faire des tunnels de vente de manipulation.

Je ferais ça dans les règles de l’art car j’ai d’autres business à côté et ce business, je veux vraiment le voir, comme un complément dans lequel j’aide réellement des personnes à pouvoir faire la même chose que moi.

Je pense donc arrêter les coaching car cela demande beaucoup de temps. Je pourrais en faire à l’occasion pour des personnes motivées et qui ont besoin de ce type d’accompagnement. Sinon, je vais mettre en accès mes formations suivante sur la plateforme des formations de Travail-Nomad.

Donc pour ce blog, disons que je dois me reconcentrer et que je dois m’y remettre. Il a un potentiel fou et d’ailleurs je vois que certains de ma concurrence copient certaines choses. Non, je n’ai pas la haine ; Ils sont âgés et me montrent finalement que j’ai de bonnes offres. Je ne dois pas m’endormir cependant.

Au final, j’ai quand même perdu beaucoup de temps à trouver le bon produit que je voulais vendre. Je sais que je vous conseille toujours dès le départ de trouver rapidement votre offre. Moi, c’est peut-être légèrement différent car ce business où j’explique le business n’est pas mon business principal. Mes autres business et blog ont des offres extrêmement précises.

Bref, cette année donc, je dois pour ce blog travail-nomad travailler ces points précis:

  • Préciser mon offre de consulting ( faire une page de vente plus précise où j’explique bien ce que le client va recevoir) et faire une livraison express, en 1 semaine après la commande du client.
  • Ajouter des articles (au moins une fois par semaine) pour l’affiliation et des articles sponsorisés.
  • Ajouter les deux formations très demandées ( Vivre de son contenu en ligne et la formation devenir freelancer).
  • Faire éventuellement des vidéos sur Youtube…Pour augmenter le trafic ou pas…

Justement, Youtube, il est temps que je vous en parle rapidement.

Mon lancement sur Youtube : résultat au-dessus de mes attentes

Vous savez, sur Travail-Nomad, mon seul produit, au départ, était la formation pour apprendre à vivre de son blog. J’avais donc des scrupules à créer des vidéos Youtube. Je veux dire, on peut pas prétendre que le blog n’est pas mort et faire des vidéos youtube en même temps.

Alors, je sais qu’on peut me dire que non, youtube vient apporter de la complémentarité au blog. En fait, je n’y crois pas. Pour moi, si on fait des vidéos, c’est que son blog ne marche pas comme il faut.

C’est simple. Tous les blogueurs qui gagnent de l’argent avec leur blog réellement n’ont pas de chaine youtube. Ceux qui recherche du trafic sur Youtube, c’est que leur blog n’en rapportent pas assez. C’est un fait. Et c’est d’autant plus louche quand une personne vend des formations qui explique comment avoir un blog… Enfin, ce n’est que mon avis. Eh bien, je vous le dis concrètement et très franchement. C’est ce que je pense. Mais, attention, il peut y avoir des exceptions.

Et, si je fais des vidéos cette année pour Travail-Nomad, c’est que je n’ai pas assez de trafic sur mon blog ou que je veux faire un format vidéo qui m’éclate. C’est d’ailleurs, ce qu’il risque de se passer. Je commence à bien m’amuser en vidéo et j’ai envie de faire des vidéos cool.

Par contre, je ne pense pas que ce seront des vidéos pour faire des ventes ou m’apporter du trafic. Non, j’aimerais bien en faire de façon détaché pour simplement parler de business et d’entreprenariat. J’ai commencé mais ce n’est pas encore le format que j’ai en tête ( ça demande bcp de temps et un équipement pro )

Par exemple, pour le blog zonebitcoin, j’ai fais des vidéos par défaut. J’avais pas du tout prévu de faire des vidéos en face cam! Pas du tout. Les premières vidéos que j’ai faites, c’était des vidéos pour dénoncer des sites d‘arnaques bitcoin. Ensuite, j’ai fais des tutoriels car vraiment à l’écrit, c’était pas possible. Il fallait que je montre visuellement comment faire pour telle ou telle chose. Donc, je faisais des vidéos, sans montrer mon visage et souvent, en ne parlant même pas. J’écrivais le texte! C’est vous dire! C’est vous dire comme je n’avais pas du tout prévu de me lancer sur Youtube.

Je ne cherchais pas à avoir du trafic avec, ok. Mais, je voyais que mes vidéos gagnaient en visibilité. J’avais de plus en plus d’abonnés. C’est comme ça que je me suis dit qu’il fallait que j’en fasse sérieusement.

Aujourd’hui, j’ai environ 4000 abonnés et j’ai une communauté très intéressante. Pour l’aspect gagner de l’argent avec Youtube, j’ y arrive doucement. Mais bon, je ne suis encore qu’au début. Cela fait environ 8 mois que j’ai commencé à faire des vidéos face cam.

Aussi, c’est un monde en soi, c’est tout un univers dans lequel je viens juste de comprendre les éléments clés ( et j’ai encore beaucoup à apprendre).

Au final, maintenant, je sors environ une vidéo par semaine et j’y prends beaucoup de plaisir. Je gagne rien pour l’instant mais ça me divertie beaucoup. En un mot : j’aime ça.

Mais…Mais, j’ai une autre chaine que j’apprécie tout particulièrement! (Quand je vous disais que j’avais trop de projet en cours, vous comprenez?); Il s’agit de ma chaine Business Outsider.

J’ai commencé cette chaine récemment et j’ai même trouvé un concept nouveau que j’ai jamais vu ailleurs. Très sincèrement, j’ai vraiment eut l’idée en prenant un café et ça me semblait dingue et tellement propre à ce que j’aime faire. En fait, je fais des sortes d’auto-biographie comme j’ai pu le faire avec Steve Jobs ou avec le fondateur d’Ikea. Je change ma voix pour le faire d’ailleurs.

Bien sûr, ce n’est pas le seul type de format que je fais sur la chaine. Je fais sinon des types de vidéos très (trop) classiques comme des analyses marketing de telle ou telle marque comme celle sur Uncle Ben’s, par exemple.

C’est un concept que j’adore même si j’ai pas le retour que je pensais avoir. En tous les cas, ça m’éclate de faire ça et je trouve que d’un point de vue “learning”, c’est bien plus efficace.

C’est vraiment l’un de mes projets sur lequel j’aime le plus travailler. Bien entendu, je dois écrire de longs scripts, faire de longues recherches, faire le montage etc. Tout ça me prend du temps et de fait, je n’ai pas fais beaucoup de vidéos. Ce que je regrette profondément.

C’est ce qui explique pourquoi je n’ai que 300 abonnés…D’ailleurs, j’ai fais une petite erreur stratégique (que je vous expliquerais plus tard).

Enfin, voilà, cette chaine est mon passe-temps préféré, mon hobby, mon divertissement ultime. J’aimerais vraiment pouvoir m’y consacrer plus longtemps. Que ça m’apporte ou pas de l’argent, c’est pas le but de ce projet.

Au contraire même, je dirais que le but c’est que mes autres projets me permettent de pouvoir m’y consacrer pleinement, sans avoir à chercher à monétiser à tout prix…

Mon Dieu ! L’article est super long! Je ne sais pas si beaucoup d’entres vous sont arrivés jusque là..Je vais donc passer dès maintenant à la conclusion de mon bilan de l’année 2020.

Ma conclusion sur l’année 2020 : Un travail acharné, des multiples projets, des revenus en hausse et une volonté d’en faire plus

Oui, voilà, tout est résumé dans le titre et dans cet article.

Il faut savoir qu’ici, je vous ai parlé des projets les plus importants mais j’ai d’autres projets ( léger) en cours ou en tête.

Avoir des projets, des objectifs, c’est en fait ce qui me fait vivre. C’est ce qui me fait tenir et me réveiller le matin avec la gnack.

C’est pourquoi j’en ai autant. Alors, même si en théorie, ce serait mieux que je n’ai qu’un seul business, en pratique, c’est différent.

Avoir plusieurs projets me motive et me permet de ne pas m’ennuyer. J’ai chaque jour des tâches différentes à faire, par exemple, et dans des domaines différents. C’est exaltant pour moi.

Si je ne gardais qu’un business, oui, c’est claire, je serais dix fois plus rentable et profitable. Je ferais des actions marketing plus puissantes et je gagnerais plus..

Mais…C’est ça le but? Gagner plus? Pourquoi faire? Pour acheter des dizaines de Rolex et les étaler sur mon bureau? Je n’ai pas envie de me gaver d’objets inutiles, je n’ai pas envie de m’acheter des voitures de sport ou de compter mes billets comme Picsou.

Non, comme beaucoup d’entrepreneur, je veux juste gagner assez pour avoir du temps libre pour faire ce que je veux. Et, je veux avoir assez d’argent pour ne pas que ce soit un problème et que je suis puisse subvenir aux besoins de ma famille. C’est ça qui compte.

Chacun aura ses objectifs financiers. Chacun peut dépenser son argent comme il le veut. Il n’y a pas de souci. Moi, l’indépendance financière, je la veux pour gagner plus de liberté et pour pouvoir travailler sur des projets qui ne sont pas nécessairement rentable.

Alors, pour y arriver pleinement, je dois absolument me concentrer sur différents points :

  • Mieux m’organiser dans les tâches de travail selon les différents projets.
  • Améliorer ma cadence de travail sur Youtube
  • Peaufiner mes offres sur Travail-Nomad ( proposer plus de promotions, écrire un peu plus, arranger la newsletter une fois par mois et dans le mois, proposer des cadeaux)
  • SURTOUT GROS DÉFAUT : Je dois vraiment travailler sur mes réseaux sociaux. Je ne publie quasiment rien sur Instagram par exemple et c’est vraiment dommage….
  • Et continuer de kiffer chaque jour ce que je fais…

Voilà, cet article bilan s’arrête là, j’aurai pu écrire des lignes et des lignes encore. Je préfère quand même m’arrêter et en garder pour d’autres articles.

Par exemple, j’écrirais bientôt un article sur les résolutions 2021 niveau business…Si ça vous peut vous intéresser…

J’espère que ça vous aidera à y voir plus clair de votre côté. N’hésitez pas à faire votre propre bilan. C’est pas nécessaire que ce soit lié au business. Si votre objectif était d’avoir un corps de rêve, faites le bilan de vos abancées et de vos déceptions pour l’année qui s’est passé.

Faites le bilan général. Ce n’est pas de la perte de temps. Loin de là.

Cela va vous aider à faire le point d’une part et d’autre part, cela va vous aider à mieux savoir où vous aller. C’est même peut-être la partie la plus importante : celle où vous fixez des objectifs pour l’année à suivre.

Vous pourrez y revenir durant l’année et remettre les pendules à l’heure si vous voyez que vous bifurquez de vos objectifs.

Voilà, espérons que l’année 2021 vienne à bout du méchant virus déjà. Et, surtout, travaillez autant que vous le pouvez sur vos projets. N’ayez pas peur, foncez, vous y arriverez!

——

Sinon, pour Noel, j’ai un code de promotion de 40% en tapant NOEL2020 ( Le code est valable jusqu’au 31) si vous voulez apprendre à créer un blog ici.

À propos de l'auteur

Articles

Les rédacteurs impénitents de Travail Nomad dont le seul but est de vous aider à bâtir une vie sans frontière géographique. Quand on peut vivre via internet, la vie est quand même plus belle!
Articles similaires:
Créer un blog

Acheter un nom de domaine pour son blog wordpress

Découvrez comment acheter un nom de domaine simplement.
Lire l'article
Créer un blog

Voici comment monétiser votre blog ( même avec une petite audience)

Découvrez les 12 méthodes pour monétiser votre blog dès maintenant:
Lire l'article
Créer un blog

Comment vendre son livre sur amazon ( avec des techniques de Tim Ferris)

Oui, je vais encore parler de Tim Ferris,  et sachez même que j’ai aussi publié une vidéo à son sujet. Il y a en effet…
Lire l'article

Laissez un commentaire

Total
2
Share